Craon. Un Twittos rennais est raccompagné en boulangerie-bagnole par la famille Plouc-Azé après avoir loupé le dernier char pour la gare

Le Twittos rennais Green Émotion qui avait affirmé que les Mayennais étaient des habitants bloqués au XXe siècle a été raccompagné par une gentille famille de ploucs en mono-espace. Guillaume, jeune chargé d’étude venait tout juste de prendre en photographie un bouseux de paysan en tracteur quand il se rendit compte qu’il était temps de prendre le dernier carrosse pour rejoindre la gare de Laval afin de rejoindre le monde moderne auquel il aspire tant. Un joli conte de Noël qui nous est rapporté là :

« J’ai voulu prendre le train Chateaubriant-Laval, mais j’avais oublié que la ligne a été abandonnée en 1938 au profit des raccordements routiers entre les grandes métropoles. Du coup, après avoir remarqué qu’il ne restait que des graffitis autour de la gare, je me suis décidé à faire du stop en espérant qu’un plouc ou deux qui a l’indécence d’utiliser son véhicule pour aller travailler dans l’aire d’attraction de Laval puisse me raccompagner vers la civilisation. Que ne fut pas ma surprise quand je suis tombé sur cette atypique famille de smicards qui emmenait leurs 3 enfants à Laval pour leur faire installer un appareil dentaire chez l’orthodontiste le plus proche. J’ai découvert beaucoup de choses sur ces sauvages mayennais. Par exemple, Madame avait également un véhicule pour travailler dans ladite ville de Château-Gontier. D’après ce que j’ai compris, cette dernière quitte tous les matins sa tribu en Renault 5 pour effectuer un travail de caissière-palefrenière pour un marché tenu par des mousquetaires. Les enfants font néanmoins exception dans ce paysage de désolation carbonée. Le plus jeune qui semble avoir gagné un concours de machine à vapeur robotisée dans son établissement scolaire de redorer l’honneur de ses parents en prenant les transports en commun tous les matins. On ne peut que féliciter ce dernier d’avoir le courage de se lever à 5h45, car la première et la dernière carriole de la matinée qui lui permet de profiter de sa bourse d’État offerte par notre empereur Louis Bonaparte, si prompt à développer les transports ferroviaires. Espérons que cet enfant pourra s’émanciper et se développer intellectuellement. Je lui propose ma carte pour un stage d’observation en feignant omettre qu’il ne capte peut-être pas internet dans sa fermette. Une fois arrivé dans la ville principale, je croise enfin quelques superbes trottinettes électriques en libre-service dans un buisson de la ville. Je propose au petit dernier de venir observer cette révolution qu’est le Train à grande vitesse. Le brave petit, espérons pour lui que la tuberculose ne l’atteindra pas avant ses 15 ans, refuse poliment en rétorquant « Le prendre régulièrement pour aller voir mère-grand ». Le père de famille me quitte avec un sourire propre à sa culture, me tapotant dans le dos en me nommant familièrement « bobo », une manière d’exprimer sa douleur sans nul doute…

La gare plouc de Craon, au XXème siècle…

Je rentre enfin chez moi dans ma ville Bretonne et repense à cette famille si proche de Rennes au fond de moi. En effet, ils se sont installés à Craon peu de temps après quitté la Guerche de Bretagne à cause de métropolisation bretonne autour de Rennes et Nantes qui les avait obligés à déménager. En effet, l’amélioration des transports en commun malgré la future ligne B fait augmenter de 22% les prix de l’immobilier et obligeant cette famille de ploucs à s’éloigner davantage en périphérie, les rendant encore plus dépendants de la voiture lors des migrations pendulaires. Une fois rendu chez moi, je me suis souvenu de la chance que j’avais de vivre dans le pôle urbain macrocéphale breton qui obligeait ces charmants serfs à prendre leur voiture pour travailler près de chez moi…« 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s