Culture. « En 2021, Les festivals devront intégrer un spectacle du Puy Du Fou pour protéger le public du COVID-19 » indique Roselyne Bachelot

« Stupeflip, vite… »

Le monde de la culture, notamment les salles de concert et festivals, est en ébullition. Après l’autorisation par la Préfecture de Vendée d’une jauge de 9000 personnes pour le Puy du Fou, l’injustice se fait sentir. Roselyne Bachelot, a compris la colère des acteurs de la musique actuelle : « Alors oui, c’est vrai que les autres rassemblements de plus de 5000 personnes restent interdits jusqu’au mois de novembre au moins. Mais non, ce n’est pas un passe-droit. En fait, on a remarqué que durant le Moyen-Âge, passée la mortalité infantile, le corps humain est plus résistant face aux épidémies. Et comme le Puy du Fou organise des spectacles médiévaux, on a fait le lien. CQFD. Faut pas s’énerver comme ça les gens… »

« Un spectacle médiéval pour 1000 personnes par jour pour tous les festivals »

La ministre a même décidé que le Puy du Fou deviendrait un laboratoire du monde de la culture face à la pandémie. Si ça se passe bien au Puy du fou c’est que les spectacles médiévaux sont efficaces contre le Covid-19. « Du coup, on est en train de voir avec Nicolas de Villiers. Chaque festival, peu importe son thème, devra également un spectacle médiéval par jour et pour 1000 festivaliers s’il souhaite être autorisé ». Bien entendu, Nicolas de Villiers rappelle que l’intervention du Puy du Fou ne pourra intervenir que si les organisateurs signent une charte déontologique. « Oh rien de bien méchant » indique le fils de Philippe de Villiers. « Les goodies du festival devront contenir le logo de la Manif pour tous, les artistes sur scène ne devront pas prôner l’avortement. Tout le monde devra porter également une coiffe type Louis XIV. Enfin, bien entendu, il faudra que chacun des participants signe une pétition pour la reconnaissance historique du génocide vendéen. Cela va sans dire… » Du côté des acteurs de la musique actuelle, on reproche une légère politisation du monde de la culture ce que balaye rapidement Roselyne Bachelot. « Cessons les polémiques stériles, l’important, c’est que la musique vive. Allez je vous laisse, je dois organiser une chenille

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s