La Suze-Sur-Sarthe. Il reçoit les palmes académiques après avoir fait l’appel sur Pronote pendant tout le confinement

Christophe est un professeur d’Histoire-Géographie consciencieux et professionnel. Dès que le confinement a commencé, il a compris que sa mission était primordiale : faire l’appel pour chaque cours. Dès le vendredi 13 mars, il a compris que c’était sa mission. « Je voyais Pronote me signaler que l’appel n’avait pas été fait, j’ai alors décidé d’appeler les élèves chaque matin, dès 8H00. Il devait me répondre « Présent » ou « Oui », s’il me répondait « Ouais », je demandais à leurs parents de les laisser debout devant une chaise pendant 5 minutes. Faut pas déconner non plus. »

À peine revenu du confinement, Christophe s’est particulièrement mis en avant devant ses collègues. « Oui, il y avait un peu une petite concurrence entre nous, savoir qui avait mieux réussi les classes virtuelles, savoir qui avait corrigé le plus de devoirs. On a fait un classement sur un tableur LibreOffice, les enseignants les plus performants, comme moi, ont reçu 3 heures supplémentaires et une boîte de chocolat. »

« Les palmes juste avant les vacances nous paraissaient être un beau cadeau de vacances »

Cet investissement personnel n’a pas laissé le Rectorat de l’Académie de Nantes indifférent. « Ha, ça, il nous a bien fait chier à appeler tous les jours. Il nous demandait une compensation honorifique. Alors on avait le choix entre les badges et les palmes académiques. Les palmes juste avant les vacances nous paraissaient être un beau cadeau de vacances. Le tuba sera envoyé à la Rentrée prochaine, ça ira bien avec son masque au Christophe. »

Handsome casual businessman talking online via headset.
Alors Jordan, comment va ton grand-père ? Ha…

Le professeur d’Histoire-Géographie est ravi de cette nouvelle compensation. « Je me suis pris en photo et je l’ai envoyé à tous mes élèves depuis la plage naturiste où on va chaque année avec ma femme. J’ai reçu quelques messages des parents et du Principal. Je n’ai pas pris le temps de les ouvrir, on verra plus tard les félicitations. Il faut couper un peu après cette année intense… »