Très sollicité après sa superbe remontada, « le transfert de Vincent Lambert se prépare » affirme son avocat

Me Jean Paillot est confiant pour l’avenir de son client après la décision de reporter l’arrêt des soins. « Je suis arrivé ce matin à l’hôpital avec une vuvuzela et j’ai embrassé sur la bouche l’infirmière en chef des soins palliatifs sans lui demander son avis. On était bien trois à mettre une ambiance de folie dans les couloirs. Une remontada pareille, on n’a pas vu ça depuis le cas de transfusion sanguine chez un adolescent témoin de Jéhovah ou l’interdiction pour un couple homosexuel d’adopter un enfant issu d’une P.M.A. C’est une victoire pour nous. Pour Vincent aussi, on ne l’oublie pas hein… mais c’est une victoire surtout pour nous en fait, on ne va pas se mentir.« 

« Vincent a cligné 2 fois des yeux de joie »

L’avocat et agent de Vincent Lambert affirme que son client est ravi. « Quand je suis arrivé bourré dans sa chambre, je me suis prêt de son nez et ses oreilles et je lui ai soufflé qu’on avait réussi à le sauver. Alors je ne sais pas si c’est les 12 shooters de la veille après notre victoire, mais je suis persuadé que Vincent a cligné 2 fois des yeux de joie. Et ça, ce n’était pas du tout à l’émission Motus qui tourne en boucle sur sa télé… »

Fier de son succès, Me Jean Paillot a décidé d’effectuer une chenille géante dans tout le 3e étage en chantant « popopopopopooooooo de fin de viiiiiiiiie, popopopopopopo de fin de viiiiiie ». Ce dernier fut néanmoins stoppé après avoir tenté de lancer une course  de fauteuils roulants dans tout l’étage et de vendre des pulls de la Manif pour tous 40 euros pièce à des patients dans le coma. Néanmoins, l’avocat garde les pieds sur terre. « Il faut maintenant retrouver raison, la prochaine saison se prépare dès maintenant. Le transfert de mon client doit se faire dans les meilleures conditions. J’ai eu une proposition d’un hôpital anglais pour le prochain championnat, Arsenal, j’ai eu écho qu’il s’occupait bien des conditions de voyage des patients en général… »

jerome-triomphe-et-jean-paillot-les-avocats-des-parents-de-vincent-lambert-fetant-lundi-soir-la-decision-de-la-cour-d-appel-de-paris-de-retablir-les-soins
« Brigitte trois bouteilles de Champagne. Vincent ? S’il veut un truc ? Attends, je lui demande… »

 

 

Publicités