Rennes. Le supporter qui avait avalé des 37 kilos de Galettes-saucisses lors de la victoire de Rennes en coupe de France sort enfin de l’hôpital

Antoine, a tenté de fêter la finale de la coupe de France en mettant à exécution le dicton « Galettes saucisses je t’aime, j’en mangerais des kilos ». Ce dernier, oubliant que cette petite phrase se devait de reste au conditionnel a subi 34 lavages d’estomac après avoir été mis en coma artificiel le 27 avril dernier. « Il est encore sous le choc » affirme un des médecins. « Il est persuadé que Rennes a réussi un truc insurmontable en battant le PSG après la séance des penaltys », il crie « On est les champions, on a un réussi un exploit exceptionnel ».

Syndrome du « mec qui se la pète par procuration »

D’après ses parents, Romain a souvent été sujet à des exagérations. « En 2016, il a voulu participer à l’émission ‘Incroyable talent’ sous prétexte qu’il avait eu son bac S à 17 ans et son brevet à 14 ans. Une fois, il a réussi à lancer une bouteille d’eau en plastique et à la faire retomber directement sur la table au bout de 12 fois. Il en parlait partout, il était inarrêtable. Jusqu’au jour où il a réussi un créneau à gauche du premier coup à Paris, il a tenu 3 semaines avec cela.

Le patient se focaliserait pendant des semaines sur une victoire louable, mais abordable. Romain a subi ce qu’on appelle le syndrome du « mec qui se la pète par procuration » selon les experts. Un phénomène plus courant durant une victoire de coupe du Monde.

« On prend peut-être le problème à l’envers » commente néanmoins Jean Foutix un des médecins du CHU de RMC « L’exploit n’est pas tant qu’un club de L1 en batte un autre durant une coupe de France, mais que Rennes soit encore en Ligue 1. Et si le Stade Rennais était le seul club de Ligue 2 a battre le PSG en Coupe de France, tout en restant artificiellement en Ligue 1 ? »

Publicités