Prison de la santé. A.Benalla privé de promenade après avoir déclenché une bataille de pistolets à eau dans la cour

« Ce gamin est intenable » indique le C.P.E de la Prison de la Santé. « On nous avait indiqué que ses parents le couvaient trop, mais faire ça dès son premier jour…« . Ce matin, vers 9h35, Alexandre Benalla a été surpris en pleine bataille de pistolets à eau. Ce dernier avait réussi à les cacher dans le casier que son camarade Vincent avait fait déplacer en toute discrétion. « Ils sont insupportables ces deux-là, on les avait pourtant séparés de classe et interdit de se réunir dans les toilettes. Mais non, rien n’y fait. Et ils sont toujours dans les sales coups ».

proxy.duckduckgo.com
« Non mais en fait, c’est le chargeur du pistolet qui… »

D’après la Vie scolaire de la prison, d’autres projets étaient en cours de préparation. « On a réussi à démanteler une bataille de purée avec un camarade d’origine tchadienne. » raconte Christine, assistante d’éducation et bientôt professeure à mi-temps « On les soupçonne de préparer dans parc une bataille de bombe à eau avec un petit camarade russe. Je ne sais pas pourquoi ils trouvent toujours moyen de se mettre dans des histoires pareilles ces deux-là« .

« Un projet de batailles de bombes à eau dans avec un camarade russe dans un parc »

Un conseil de discipline s’est réuni récemment pour évoquer d’éventuelles sanctions disciplinaires. Leur camarade Benjamin, délégué de classe, souhaite les défendre « Je n’ai pas lu le rapport d’incident, mais je peux vous garantir par avance qu’il est rempli de contrevérités. Enfin c’est ce que m’ont demandé de dire les parents d’Alexandre, moi je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire ce mot ».

Du côté du Rectorat, on redoute que la mise au pensionnat d’Alexandre risque de poser plus de soucis qu’apaiser les tensions. « Non, mais faudrait qu’il soit officiellement jugé pour ses actes, là ça devient n’importe quoi. Ce matin on a trouvé son lit trempé. C’est normal ça le pipi au lit la première nuit en dehors de l’Élysée. Loin de papa et maman on perd ses repères, c’est excusable. Mais non, il a nié et encore accusé son pistolet à eau. C’est plus un élève qu’on a dans cet établissement, c’est le recueil des pires excuses 2018-2019 des éditions Matignon ».

Publicités

1 commentaire »