Enregistrements de Benalla. Matignon envoie la SACEM perquisitionner Mediapart pour non respect du droit d’auteur

Nouveau coup dur pour Mediapart, Matignon, bien décidé à retrouver les sources des enregistrements entre Alexandre Benalla et Vincent Crase ont décidé d’envoyer les meilleurs spécialistes : « On aurait dû y penser plus tôt en fait, ce prétexte de perquisition sur la vie privée, c’était trop gros, alors que la SACEM, il te traque le moindre fichier audio pour savoir d’où il vient »

Matignon a donc envoyé Martin et Anne-Sophie, deux enquêteurs hors pair spécialisés dans la captation des morceaux. Sophie est surnommée le  Bouledogue flamand par ses collègues. Cette employée de la SACEM a réussi à démonter un réseau de trafic de morceaux non libres de droits dans une école primaire en 2013 « Chaque année, il organisait une kermesse en chantant du Jean Vilar, j’ai infiltré l’école pendant 6 mois en me faisant passer pour une élève de CM2 de Dunkerque. J’ai en mal au dos à faire de me baisser ». Martin n’est pas n’importe qui non plus « En 2017, j’ai plaqué au sol une grand-mère qui chantait du Brel sur un banc public, depuis on m’appelle le Brelleur de mamy au bureau. » rajoute-t-il tout fier »

«La SACEM n’est pas à vendre monsieur, ce sont les droits d’auteur qui le sont »

La SACEM se défend de toute intrusion et manipulation au service du pouvoir exécutif, nous avons osé leur demander s’il leur démarche était totalement désintéressée, la réponse fut sans appel et convaincante « Attendez, vous seriez en train de nous accuser d’utiliser le droit d’auteur comme prétexte pour récupérer les originaux de Mediapart ? Afin d’établir une reconnaissance des fichiers à l’aide du logiciel firesource permettant de récupérer les métadonnées externes à l’algorithme 123P-678 ? Le tout dans les bureaux DGSE qui nous attendent entre midi et 14h00 demain avec des éclairs au café et des places un billet d’avion à Marrakech pour 3 personnes tout compris pour les vacances d’hiver de la zone C ? C’est bien ça que vous supposez à travers votre question ? Et bien la réponse est non. La SACEM n’est pas à vendre monsieur, ce sont les droits d’auteur qui le sont ».

Mediapart a néanmoins refusé la visite de la SACEM, Edwy Plinel, présent sur les lieux a rappelé qu’il adorait la musique, mais seulement celle libre de droits, « On ne peut pas facilement jouer du pipeau dans mes bureaux » aurait conclu ce dernier en se grattant la moustache. Néanmoins, la SACEM n’est pas partie bredouille, une amende pour non-respect du droit d’auteur à été infligé au Rédacteur chef. En partant, ce dernier leur a crié « Abonnez-vous ». cette phrase est de « Norman fait des vidéos » et déposée dans les fichiers indique le juge des libertés .

 

 

Source photo détournée : AFP

Publicités