Mayenne. L’hôpital conseille aux femmes enceintes d’étaler leur grossesse sur 15 mois en attendant la réouverture de la maternité

La maternité de Mayenne est « temporairement fermée de manière provisoirement définitive » indique le directeur de l’hôpital. « Le manque de médecins oblige les femmes à accoucher ailleurs, je comprends que cela puisse déranger, pour ma part, je leur conseille de reporter leur accouchement de 6 mois supplémentaires.« 

Une proposition accueillie avec joie par l’ensemble des femmes enceintes du Nord du département : « Cool, je vais pouvoir profiter de 6 mois supplémentaire en mettant des plombes à me lever. » précise Karine, habitante de Lassay-Les-Chateaux « Et puis bon, j’ai déjà 3 enfants, c’est pas ce 4ème qui va nous manquer. D’ailleurs, on hésitait sur le prénom, on aura plus de temps pour choisir. Ce n’est pas plus mal de repousser de 6 mois l’accouchement aussi. Accoucher début janvier, c’est la galère avec la neige. Non, non je trouve la proposition cohérente. Enfin, pas pire que nous demander d’accoucher à Alençon ou Laval »

« On manque actuellement de médecins anesthésistes, mais on arrive tout doucement à endormir les gens »

La question reste : comment repousser une grossesse de 6 mois ? « Oh c’est très simple » rappelle une sage-femme « Il faut passer par la psychologie négative. Vous leur montrez l’état sur service public en France. Vous leur racontez qu’en Mayenne on ne peut plus rien faire dans son village sans voiture, même trouver une simple boîte à lettres. Vous leur soufflez le soir qu’ils vont devoir se lever à 6 heures du matin en 6e pour aller en cours tellement leur collège est éloigné de leur maison. Que si un prof est absent, ils auront plein d’heures d’études où s’ennuyer, puisqu’il ne sera pas remplacé avant des mois ! Après vous leur expliquerez qu’aucun jeune médecin ne veut s’installer quelques années en zone rurale, mais ne souhaite résider directement que dans une métropole prétextant que c’est leur choix, y compris s’ils sont nés en Mayenne et que l’État leur a payé l’intégralité de leurs études. Par contre, évitez de leur parler du taux de chômage faible dans le département, de la culture fleurissante, des nombreux festivals, sinon, ils seraient capables de sortir trop tôt. N’hésitez pas à lui parler de Parcours Sup, il va kiffer« 

belly_button_birth_family_female_mom_mommy_mother_motherboard-936292.jpg!d
« J’ai appuyé sur pause »

L’inquiétude reste tout de même celle-ci : la maternité de Mayenne fermera-t-elle définitivement un jour ? « Et bien c’est le côté amusant de cette histoire » ironise le directeur de l’hôpital « On manque actuellement de médecins anesthésistes dans la 2e aire urbaine du département, mais on arrive tout doucement à endormir les gens sur le fait qu’un jour, l’hôpital de Mayenne ne sera plus qu’un hôpital de proximité pour les petits soins ou les fins de convalescence. C’est beau la médecine… »

Publicités