Emmanuel Macron. Ivre en discothèque : « Qu’est-ce qu’il a de plus que moi RIC Hunter ? »

Journée difficile pour Emmanuel Macron qui fêtait en petit comité son 41ème anniversaire à Scala (Mayenne) le 21 décembre dernier aurait légéèrement dépassé les bornes. « Il était déguisé en roi de Game Of Thrones et criait partout Winter is coming » raconte un videur. Fatigue des gilets jaunes, des commérations du 11 novembre ou les jours trop courts et les nuits trop longues ? Toujours est-il que Manu en tenait une bonne couche « Ouais en fait le Punch était sans alcool à l’origine, mais Alexandre Benalla serait passé se venger en mettant de la poudre de Perlimpim dedans » commente un agent de sécurité « C’est là que Monsieur le Président est parti en vrille « .

«Alors, question : qu’est ce qu’il y connait à la démocratie, RIC Hunter ?»

C’est vers 21h22 et 44 secondes, au moment du passage du solstice d’hiver qu’Emmanuel Macron commença, la cravate sur la tête, un long discours lorsqu’Édouard Philippe lui demanda ce qu’il pensait du RIC (Référendum d’initiative citoyenne). Voici ce qu’on nous a été rapporté du dialogue entre le chef de l’État et celui du gouvernement :

Emmanuel Macron : Je me casse le cul pour la République, et Madaaaaaaameuh la démocratie ne me dis même pas où elle est ! Alors que je sais très bien où elle est !
Édouard Philippe : Tu veux que je te ramène ?
Emmanuel Macron : Tu veux que je te dise ? Elle est avec RIC Hunter. Qu’est ce qu’il y connaît… Alors, question : qu’est ce qu’il y connait à la démocratie, RIC Hunter ?
Édouard Philippe : Euh, je sais pas…
Emmanuel Macron : Réponse : Rien ! Il y connait rien !

D’après les témoins toujours, le Président se félicita ensuite de sa réplique en urinant dans un verre vide. Il aurait pris également une bouteille de Vodka qui ne lui était pas destinée (Alexandre Benalla aurait maîtrisé le serveur avec un Tazer NDLR). Brigitte Macron tenta de sauver la situation en évoquant un nouveau sujet moins polémique pour la suite de la soirée : la confiance qu’accorde le peuple à celles et ceux qui sont censés le représenter à travers le suffrage universel : « Certes, on peut tenter de tromper mille fois mille personnes, mais on ne peut pas tromper mille fois. Non attendez, ce n’est pas ça… »

sddee
Moment de recueillement autour de la démocratie
Publicités