Mayenne. David et Laura se battent contre Laeticia pour ne pas hériter de la statue de Johnny

« C’est notre avocat qui nous a contacté » affirme David Halliday, « si on ne répondait pas dans les 24 heures, la statue finissait d’office dans notre jardin ». On a tout de suite réagi. » poursuit sa sœur Laura « On a demandé à ce que cette superbe sculpture revienne à notre ex-belle-mère. C’est une femme formidable en fait, il serait dommage qu’elle ne puisse pas hériter de cette superbe statue qui met tellement notre père en valeur, notamment au niveau du pantalon et du visage ».

Cette sculpture d’une ressemblance sans faille est le fruit de plusieurs heures de travail acharnées « On a tout donné en cours avec Mme Aubert au collège Jules Ferry » se félicite Gontran, élève de 4e option arts plastiques « Ce que j’ai surtout apprécié, c’est le fait d’avoir réussi à respecter la proportion des doigts et du nez. Mon père qui a fait 3 premières années aux beaux arts m’a aidé pour ce travail de fin de trimestre. » Le père de Gontran est en effet une pointure dans la cité mayennaise. « C’est un peu l’Ecce homo du coin » rappelle Mme Aubert, professeure d’Arts plastiques « Ça part d’un bon sentiment, mais le résultat est souvent horrible au final. »

29921
Le pantalon envoie du lourd

D’après nos sources, Laeticia Halliday n’a pas pu résister à l’envie accueillir cette œuvre d’art chez elle. « Bah le livreur d’UPS me l’a déposée pendant que je faisais mes courses de Noël. Je l’ai vu partir à toute vitesse en ricanant en appelant ses collègues. Par contre, j’ai appris qu’une 2e statue encore plus réussie a été faite en Ardèche. J’ai tout de suite donné aux artistes l’adresse de Laura et David. C’est une manière pour moi de faire la paix avec eux. On va passer de bons moments ensemble, de très bons moments… » La veuve compte néanmoins utiliser l’œuvre en respectant l’esprit de Johnny. « Une statue pareille ? Oh bah je pense qu’on va la cramer en allumant le feu. »

 

Image détournée : Ouest francE

Image détournée 2 : Maville.com (ce qui reste le Ouest FrancE)

 

 

Publicités