Polémique sur Pétain. Macron se défend : « Ha aussi, il a inventé la fête des mères et portait une moustache cool, c’est bien ça non ? »

Le service communication de l’Élysée ne s’est jamais autant démêlé à trouve une parade face aux critiques de l’opposition sur l’hommage qu’il souhaite rendre à Pétain en tant que général de la Première Guerre mondiale. « Depuis plus de 12 heures, on tourne tous au café et à la coke, on essaye de trouve une solution rapidement pour sauver la situation, mais là j’avoue, on n’avait pas galéré comme ça depuis le coup aux « Gaulois réfractaires, bon sang c’est justement de Gaulle qui doit se retourner dans sa tombe là. »

23 employés dans la communication politique, un journaliste spécialiste des détournements de citations, un étymologiste et un SIAAP tentent d’éteindre l’incendie qu’Emmanuel Macron a lancé. « On a essayé de dire qu’à travers l’hommage, il y avait un sens caché dans l’ancien français, un truc du genre « Mec sympa, mais sans plus » ou « Il est chiant, sauf quand il a bu » bref une traduction qui atténuerait les propos du Président et ne gâcherait pas sa vision républicaine ni d’extrême gauche ni pas trop de droite.« 

« On pourrait dire que Pétain était un mec qui aimait le clafoutis, tout le monde aime ça le clafoutis ? »

Le brainstorming dura des heures, les idées fusèrent surtout du côté des stagiaires « Alors j’avais pensé que le Président pourrait annoncer que Pétain avait une coupe qui le rendait sympathique » commenta Kévin-Louis « Mais je n’avais pas vu les photos. Je ne savais pas que c’était lui. Je pensais que c’était Raymond Poincaré, je comprends mieux ma note durant l’épreuve anticipée d’histoire durant mon bac. Bon en même temps l’histoire c’est pas mon truc, je vous laisse je dois faire une fausse équation pour prouver que l’aide fiscale pour l’essence est une bonne chose »

Mais le coup de génie provint de Maëlle, jeune étudiante en BTS économie sociale et familiale. « Je me souvenais d’un truc sur la fête des Mères et directement le chef de cabinet à crier « Bingo », ça m’a rappelé les lotos avec ma Grand-mère, même si je n’ai pas compris pourquoi il a dit en courant vers Madame Macron en trébuchant sur jerricane de diesel ».

Emmanuel Macron annonça donc que l’hommage de Pétain était également dû au fait que ce dernier (re)lança la fête des Mères. « Oui, c’est bien ça, la fête des Mères. J’ai rajouté aussi qu’il avait aussi favorisé le travail, la famille et la patrie. Là franchement, si ça ne calme pas la polémique, je ne comprends plus rien »

Publicités