Laval. Olivier Richefou : « Ravi de présenter le nouveau comité de pilotage de lutte contre les problèmes d’érection chez les plus de 50 ans »

« Ce coup-ci, vous ne pourrez pas dire que ce n’est pas typique de la population ». Olivier Richefou, Président du conseil départemental de la Mayenne semble légèrement agacé de la polémique concernant le comité de pilotage chargé d’améliorer l’attractivité du département « Je regrette aussi l’absence des gonzess…femmes, malheureusement c’est la conséquence de notre politique patriarcale et cloisonnée qu’on maintient depuis des siècles pour assurer notre pouvoir. Je ne vais pas demander à la Chambre de Commerce ou d’Agriculture de changer son président pour mettre une femme, ça n’a pas de sens de demander la parité au quotidien« .

Olivier Richefou n’aime pas les polémiques stériles ce qui l’a poussé à créer ce comité contre les problèmes d’érections. Et afin d’assurer son image positive à deux ans des élections départementales, il a décidé de renouer avec les électeurs. « On a pris le même comité de pilotage. Rien n’a bougé et on ne bossera pas plus, mais au mois on ne pourra pas dire que ceux qui le composent ne sont pas représentatifs du problème évoqué. Faut vraiment que je redore mon image, c’est chaud pour ma tronche depuis l’affaire du collège Fernand Puech. J’espère que l’espace mayenne sera fini avant les élections, sinon je serai dans la mouise ».

« On pense à une thérapie basée sur la musique de la boum »

« On ne change pas une équipe qui gagne » rappelle François Zocchetto « J’ai pensé que les problèmes d’érection pouvaient se régler avec la musique de la boum », ça a bien marché pour Jean-Vincent Placé et moi.

D’après Samuel Tual, le comité représentera aussi plusieurs autres comités de pilotage « On pense se réunir pour parler de soucis de calvitie, de prostate et d’arthrose. Le comité sera composé des mêmes membres. On aime bien rester entre nous, après si vous voulez l’intégrer il faudra juste attendre de vieillir un peu et changer de sexe. En politique, il faut savoir faire des efforts pour réussir ».

Publicités