People. Argentré-du-Plessis : Céline, la fille de la patronne du bar des sports ressort avec Jordan du club de foot

« Personne ne s’y attendait » dans le village s’étonne un des supporters du club de foot : « Ils s’étaient séparés avec une telle violence. Je me souviens encore quand elle lui a jeté son coca dans la tronche après la demi-finale contre Étrelles en 2012. »

Tout le monde est abasourdi à Argentré-du-Plessis, il faut dire que le fait que Céline et Jordan ressortent ensemble perturbe toute la petite vie de l’agglomération. Les boutiques ont fermé plus tôt, l’épicerie locale a vendu 15 fois plus de bière pour fêter l’événement, mais également 12 fois plus de mouchoirs pour les prétendants déçus de Céline. Cette dernière prend d’ailleurs beaucoup de recul sur cette situation « Je ne sais pas, j’ai senti chez Jordan qui avait encore quelque chose de profond entre nous. Et j’ai pu comparer puisque je suis sortie avec tous les autres mecs de mon âge après lui. J’ai même eu une expérience lesbienne vite fait avec Karine qui était secrètement amoureuse de moi depuis 1993. Mais Jordan c’est le seul avec qui je m’entends correctement. Il vient de me mettre enceinte ceci étant, je crois que ça a  joué un peu sur ma soudaine décision. »

« Personne n’a le droit de nous juger. Et surtout pas cette pétasse de Mélissa qui se tape tout le lotissement de la rue des rosiers.« 

Jordan semble quant à lui avoir un avis tout aussi posé sur sa nouvelle relation avec Céline, estimant que cet amour sincère renaît non pas grâce à un concours de circonstances, mais parce qu’il a personnellement mûri : « Ouais bon on sort ensemble, je pense que ce n’est pas plus mal au moins je vais avoir quelqu’un qui va pouvoir me ramener quand je serai bourré le soir après une grosse teuf. Du moment qu’elle me laisse aller à mes deux entrainements de la semaine et au match du dimanche, ça me va. » révèle le footballeur de l’équipe C du club des Jeunes d’Argentré football avec une lueur d’amour dans les yeux, fixée sur le décolleté de notre journaliste NDLR.

Jordan et Céline semblent donc décidés à vivre une relation saine et constructive sans jugement et sans prétention, à l’abri des regards malveillants « Ouais, on fait ce qu’on veut après tout » souligne la shampouineuse du salon Laxa’tif situé en centre-bourg « Personne n’a le droit de causer sur nous. Et surtout pas cette pétasse de Mélissa qui se tape tout le lotissement de la rue des rosiers. Elle aurait chopé des MST, je dis ça, je dis rien. Ca ne me regarde pas tant que ça, mais bon quand même…« 

Publicités