Canicule. On a testé pour vous le déodorant 96 heures, bloqué pendant 3 jours dans un TGV et 1H30 dans le métro de la ligne 1 de la RATP

Il nous fallait des conditions extrêmes, nous les avons eues! La Rédaction a décidé de tester pour vous le déodorant 96 heures. Plusieurs raisons à cela, la première étant qu’on est l’été et que c’est la saison où on manque vraiment de sujets pertinents. On avait pensé faire un reportage sur les bienfaits de la glace à la pistache, mais le glacier n’avait plus que pamplemousse rose des caraïbes vertes comme parfum. Nous nous sommes donc rabattus sur le test déodorant 96 heures. Pour cela, nous avons envoyé Gurvan, notre contrat pro, pour lui montrer que les ficelles du métier. Et puis notre stagiaire ne s’étant pas encore remis de son expérience d’animateur en colonie de vacances chez des hyperactifs du hamas , nous n’avions plus que lui sous la main. Témoignage :

« Nan, mais oh, les gars. Sérieux, je ne peux pas faire ça. C’est naze comme sujet. M’envoyer dans un TGV en ce moment avec juste ce déo, ça relève du suicide. Donnez-moi une bouteille d’eau au moins. Nan, je déconnais quand je disais que le Télégramme c’était mieux que vous. Non, Didier, lâche-moi les pieds. Martin, tu fais quoi ? Je te vois, tu me chatouilles pour que je lève les bras. Oui, je me rase les aisselles, ça te pose un problème. Tu devrais essayer. Sérieux, les gars avec cette chaleur, je vais mourir. Déjà cet hiver passé sur un paillasson pour s’identifier à un SDF, c’était tendu. OK, OK, j’y vais, mais je vous préviens, vous payez les billets et je veux une conso gratuite dans le bar. Non, bon bah j’y vais quand même. Je vais en profiter pour aller voir ma copine, elle habite sur la ligne 1 du métro, je ferai un aller-retour rapide »

D’après le dernier SMS que la Rédaction a reçu  (« Je vous hais, j’irai aux Prud’hommes »), Gurvan semble avoir résisté à l’épreuve. Son hospitalisation pour insolation et déshydratation se passe bien. Nous avons lancé une campagne crowfunfing pour lui payer un Brumisateur.

chaleur-et-deshydratation
« Cristalline? Elle est si bonne »
Publicités