Vannes. Drame familial : elle le quitte pour un homme qui consomme du beurre doux

Coup dur pour Jean-Michel, après 13 ans de vie commune, il ne s’attendait vraiment pas à ce coup du sort : « Je savais qu’elle avait quelque chose de différent, je l’ai toujours aimée pour ça, mais non je n’avais vraiment rien vu venir. » En effet, ce Vannetais de 42 ans a vu sa femme partir du jour au lendemain pour un homme qui lui propose dorénavant du beurre doux au petit déjeuner. « Y’avait des indices pourtant. Par exemple, elle ne salait jamais ses pâtes, je croyais que c’était un oubli. Une fois chez des amis, elle a choisi un caramel nature, pas celui au beurre salé. Mais j’aurais surtout dû me méfier quand elle a proposé quelque chose de nouveau pour égayer notre couple. »

« Des biscottes sans sel et du beurre doux »

Jean-Michel pensait tout naturellement que sa femme allait lui proposer un plan à trois ou de manière plus insolite et excitante, un week-end à Saint-Malo « C’est Saint-Malo qui me tentait le plus. Le plan à trois, c’est un peu surfait et ce n’est pas la saison ». Mais ce ne fut ni l’un ni l’autre qui lui furent proposés. « Elle est arrivée toute contente des courses et m’a balancé des biscottes sans sel et du beurre doux. J’étais sur le cul, ma virilité de breton en a pris un coup, ça c’est sûr ».

Justine, la femme de Jean-Michel, a tout fait pour se justifier dans un premier temps, sûrement par déni « Au début elle me balançait que manger sans sel était novateur, que le sel était meilleur pour la santé. Elle se justifiait en affirmant que saler ses plats dès le matin était contre nature ! Elle a même commencé à raconter que le sel dans le beurre n’existait à l’origine uniquement que pour sa conservation…pathétique« 

Justine quitta Jean-Michel la semaine dernière, sans même prévenir le frigo. « Elle est partie, me laissant seul avec le sel de Guérande acheté dans une boutique souvenir. Elle a rejoint un homme intolérant au sel, rencontré sur les réseaux sociaux. Je ne pense même pas qu’elle l’a rejoint par amour, mais pour tester sa nouvelle sexualité. Je sais que je lui manquerai. Je ne doute pas qu’elle reviendra un jour, mais je m’en fous. Je me suis inscrit sur Bigoudèneenveuxtuenvoilà, je peux vous dire que ça en jette. Je tchatte en ce moment avec une certaine sodium215, je crois qu’il se passe un truc entre nous, on se comprend vraiment. Après je me méfie des faux-profils, je suis par exemple récemment tombé sur une Caennaise sans papier qui cherchait à rejoindre la Bretagne« .

butter-1449453_960_720
Un produit sans sel en 1998, photo d’archives
Publicités