Laval. O.Richefou battu par K.O par les parents d’élèves du collège F.Puech : « Je crois que j’ai perdu une couille dans le combat là »

Exclusivité et en toute transparence. Olivier Richefou décrit les raisons de son retournement de position après le long feuilleton sur l’affaire du Collège Fernand Puech de Laval, menacé de fermeture depuis des mois :

T.T (Ouest-Franc) : Bonjour Olivier. Bon alors là, sacré retournement de situation mon pépère. Après Plusieurs manifestations du collectif « stop fermeture Puech« , 12 réunions du comité de pilotage et au final un scénario qui faisait pourtant consensus : mettre aux normes l’actuel collège pour 900.000 euros pour y installer quelques ascenseurs, tu décides ni plus ni moins de non seulement laisser le collège ouvert et d’ouvrir un autre pour… 7 millions d’euros…

Olivier Richefou : Je ne peux me résoudre à l’idée que 300 enfants n’aient pas accès à un établissement moderne, sécurisé, confortable, connecté et inscrit dans le développement durable, à l’exemple des autres…

T.T : Attends Olivier, tu me recraches mot pour mot ton communiqué de presse là…Entre nous, pas de langue de bois !

Olivier Richefou : Non mais le Conseil départemental souhaite construire un nouveau collège en centre-ville, fonctionnel et innovant, qui conservera la dénomination Fernand Puech…

T.T : Olivier…Tu recommences là.

Olivier : Cet investissement éducatif traduit…NOOOOOOOOOOOOOOOON, j’avoue je suis qu’une merde. J’ai pas eu les couilles d’aller jusqu’au bout !

T.T : Bah te mets pas dans des états pareils, ça arrive Olivier de retourner sa veste, même si faut pas en abuser comme t’as fait durant la Présidentiel. Allez prends un mouchoir !

Olivier : Mais je voulais le fermer ce collège purée, mais on m’a saqué depuis le début. Personne ne me soutenait, même François mon poto, mon ami de toujours. Là coup de poignard dans le dos. Enculéééééé (François Zocchetto, Maire de Laval, ami et (ex)collègue du Président du conseil départemental. Ils se font souvent des raclettes ensemble. NDLR)

T.T :  Tutut Olivier. Ce que vous faites dans le privé entre vous ne regarde personne. Lâche cette bouteille de Rhum aussi c’est pas bon pour ton moral.

Olivier :  J’avais tout prévu, TOUT. J’avais pas prévenu le C.A du collège, j’étais parti la veille de l’annonce de la fermeture inaugurer un self ouvert depuis 6 mois avec un beau ruban bleu, blanc et rouge. J’aime bien les inaugurations, ça fait une photo, j’aime bien les photos.

T.T :  Oui on sait Olivier, on sait. Ouais, enfin bon tu savais que les parents d’élèves allaient réagir aussi.

Olivier : Bah ouais, que des bobos ces parents du centre-ville. Ils bouffent du Bourgoule et du Quinoa tous les jours et roulent en vélo…

T.T : Du bourboule Oliv’, pas du Bourgoule. Lâche ton pétard Olivier merde, c’est pas bon les mélanges. Ressaisis toi bon sang. Mais pourquoi ne pas avoir choisi le scénario le plus admis de tous : 900 000 balles de travaux. C’était bien ça ?

Olivier : Pour l’amouuuuuuuur des électeurs !

T.T Hein ?

Olivier : Bah ouais, si j’avais accepté le scénario, je serai passé pour un perdant. Là au moins je passe pour un mécène, un évergète. Grâce à moi en 2024, y’aura un nouveau collège et c’est moi qu’il l’inaugurera. Mon image sera sauve. Et puis y’aura des photos, j’aime bien les photos.

T.T Oui on sait Olivier pour les photos, on sait. 7 millions d’euros pour pas passer pour le méchant aux yeux de tous. Sérieusement, c’est pas un peu beaucoup ?

Olivier. Ha mais je fais tout le temps ça, cette année regarde, j’ai soutenu Juppé, puis Fillon. Puis j’ai demandé la démission de Fillon pour la présidentielle, ensuite je l’ai soutenu quand il s’est maintenu. Je ne sais pas prendre une décision tranchante. J’ai pas de caractère…

T.T :  Ouah, ça doit être tendu au quotidien ça non ?

Olivier : Ouais je vais pareil avec ma femme. L’autre jour c’était son tour de faire la vaisselle. Je ne voulais pas la faire. J’ai dit que je ne changerai pas d’avis

T.T :  Et t’as fait quoi ?

Olivier : Bah j’ai acheté un nouveau lave-vaisselles pour 3 assiettes sales…

T.T Mais c’est totalement disproportionné ça ? D’où vient cette manie de résister autant pour donner plus sur la fin ?

Olivier : Ouais, mais ça me mine à chaque fois. Pour Puech, je crois que j’ai perdu une couille dans la bataille…Mais bon au moins François est content. La ville de Laval pourra revendre les locaux. On fera un beau projet immobilier, on fera un appel d’offres puis on prendra Procivis. Yannick Borde frétille déjà…

T.T C’est donc pour ça que tu te mets dans des états pareils. Tu as l’impression de te plier comme un roseau, de n’avoir aucun caractère ?

Olivier : Ouais, je crois que ça me vient de mon subcon…

T.T : Oulah la séance est terminée. Ca fera 55 euros s’il te plait. On garde ça pour la prochaine fois…

Olivier : Ha non, je ne paye pas celle-ci, ça compte pas

T.T : Si tu la payes

Olivier : Ok, voilà 100 balles, garde la monnaie. Mais on fait une photo, attends bouge pas, je vais inaugurer ton bureau.

T.T  : Cela fait 1 an que je l’ai..

Olivier : On s’en fout.  Passe moi le ruban bleu-blanc-rouge !olivier richeou.jpgPhoto !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s