Journée anti-gaspillage. Le député G.Garot fait une crise d’hyperglycémie après avoir fini tous les yaourts de l’Assemblée nationale

« Nan, mais ça me fait plaisir, faut pas jeter aussi. » Ce sont les dernières paroles que Guillaume Garot, député la Mayenne, aurait prononcé après avoir ingurgité les 576 pots de yaourt des députés de l’Assemblée nationale.

Aujourd’hui, le président du Conseil national de l’alimentation, ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire était l’invité lundi d’Europe 1. Il y avoua que des progrès ont été réalisés concernant le gaspillage alimentaire mais  dénonça l’hypocrisie de certains parlementaires : « L’autre jour, j’étais à la cantine de l’Assemblée. Et bien j’ai surpris 3 collègues du groupe qui n’avaient pas fini leurs frites. Et bien ça me fend le cœur. J’ai dû les finir, j’ai pris 3 kilos ce jour là »

«Un lundi sans éclair, c’est comme un amendement sans l’accord de Macron »

Le lundi est un jour particulier pour les représentants de la Nation. C’est le jour des éclairs au chocolat. « Et ça ne déconne pas » rappelle la députée Géraldine Bannier. « Un lundi sans éclair, c’est comme un amendement sans l’accord de Macron« .

Sauf que ce lundi, suite à une erreur de livraison, la pâte à choux n’a pas pu se faire. Le cuisinier a donc imposé à tous des yaourts saveur ananas. « On a pris le dessert pour ne pas passer pour un enfant gâté » raconte l’ancien ministre, « Et puis on a vu Géraldine Bannier nous regarder avec ses petits yeux. Elle était à deux doigts de prendre notre carnet de correspondance. Et moi comme j’ai déjà deux avertissements depuis les présidentielles, je ne voulais pas me retrouver mis en retenue dans une commission sur le développement durable ou l’urbanisme. En plus le lundi, les membres du P.S, on passent premiers à la cantine. Alors hein !« 

Mais Guillaume, qui souhaite plus que tout démontrer qu’il est un bon député, a voulu jouer la carte du consensus. « Je ne voulais pas montrer que l’Assemblée était désunie. On est peut-être d’un bord politique différent, mais on peut se faire confiance nan ? Remarquez mais je me suis bien  planté en faisant confiance à Emmanuel sur les APL. Avec 5 euros, on peut en avoir des éclairs au chocolat ».

Vers 14h00, Guillaume Garot fut envoyé à l’hôpital Necker afin d’effectuer un lavage d’estomac. « Par précaution, j’ai demandé à ne pas avoir de yaourt dans mon plateau-repas de la semaine. Mais ils m’ont mis de l’ananas en contrepartie. J’ai vraiment la loose sur ce coup « .

 

 

 

 

 

 

Publicités