Pâques. François et Penelope Fillon proposent une chasse aux œufs de Fabergé dans leur jardin pour rembourser les Français

François Fillon a compris le message ce coup-ci. Il décide de rembourser les milliers d’euros que les Français lui reprochent d’avoir détournés. Il organisera une gigantesque chasse aux œufs de Fabergé. Kévin-Louis Betton, son directeur communication, a décidé de l’aider dans cette démarche « Plutôt que tout rembourser aux Français, on pensait lier l’utile et l’agréable. En plus comme bon nombre de nos sympathisants sont pratiquants, une bonne chasse aux œufs bien démagogique fera l’affaire. »

Tout le monde ne pourra pas participer à cette chasse. Seuls les sympathisants de François Fillon le pourront. Plusieurs critères pour s’inscrire : être Sarthois, catholique pratiquant, hétérosexuel, aimer les rillettes, accepter de travailler 40 heures par semaine jusqu’à la retraire, prendre sa retraite à 70 ans, ne jamais avoir dénigré Sablé-sur-Sarthe, être bon en course d’orientation, savoir danser carioca, ne pas être né en Mayenne. Un seul œuf par personne sera accepté.

 » Oui, il a déconné pour Penelope, mais il a remboursé avec des œufs de Pâques. »

L’équipe de communication est très fière de cette opération. « Vous savez, bon nombre de partisans de François Fillon étaient déçus de ses suspicions d’emplois fictifs, de ses costards à 13 000 euros. Pour nous ça été difficile de véhiculer une image anti-système » raconte Kévin-Louis. « Mais les électeurs, il leur faut parfois juste un prétexte. Dimanche, ils pourront dire «Oui, il a déconné pour Penelope, mais il a remboursé avec des œufs de Pâques. C’est pas rien ». » François Fillon confirme les propos de son community manager préféré « Vous savez, quand vous voulez vraiment qu’un programme soit appliqué, peu importe qui le porte, l’important c’est qu’il soit porté, même si le candidat est malhonnête. En politique c’est simple, on trouvera toujours la meilleure excuse du monde pour le candidat qui soutient le programme qui nous convient le mieux. Car l’important n’est pas tant de convaincre les autres, mais de se convaincre soit même. Com’ toujours »

295.jpg
Oh le joli cadeau à l’intérieur

 

Publicités