Bécherel (35). Le subjonctif présent dérobé par des identitaires. « Il faut vite qu’on faut quelque chose » indique la Maire

Bécherel en Ile et Vilaine. Un groupe d’identitaire breton aurait dérobé dans la nuit de lundi à mardi le subjonctif présent français qui était enfermé à double tour dans l’hôtel de ville. »C’est le deuxième vol de ce genre dans le Canton » indique la Mairie. « En 2012 on a perdu la conjugaison du verbe « croire » et « asseoir ». Du coup, depuis des années, les gens croivent qu’on est des illettrés. »

La commune est en effet sujette à de nombreux vols de modes et de temps depuis plusieurs décennies. Les habitants lassés déménagent en masse : « La sécurité orthographique n’est plus assurée » rappelle la mairesse  « Ils préfèrent aller dans d’autres bleds, ça les rassure. »

Bécherel ta maire

D’après quelques citoyens, ce serait le groupe identitaire Bécherel ta maire membre de l’opposition qui serait à l’origine du vol. Néanmoins, aucune source ne confirme cette version, l’information est donc à prendre au conditionnel. Depuis quelques années, ce collectif s’attaque à toute forme d’orthographe. En 2016, certains journalistes démontraient que ces membres avaient infiltré le Ministère de l’Éducation nationale et supprimé l’accent circonflexe. La population reste perplexe concernant ce vol « Faire ça en plein jeune du careme » s’agace un habitué du P.M.U. Les jeûnes ont cependant un avis différent des aînés : « L’orthographe, c’est important. Mais ce n’est pas parce qu’elle n’est pas respectée à la lettre près qu’on doit oublier de parler du fond et être pris au sérieux.« 

Publicités