Présidentielles. Benoit Hamon retrouvé saoul en pleine nuit avec un bouquet de roses devant la porte de Jean-Luc Mélenchon

« Jeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan-Lukeuuuuuuuuuuuuuuuuh, rejoins moi ». Cette phrase aurait été prononcée prés de 134 fois par Benoit Hamon selon les voisins de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat socialiste de plus en plus abandonné par ses pairs semble perdre pied dans cette campagne Présidentielle « J’ai pas pu le retenir dans le QG de campagne » indique Kévin-Louis, son directeur de campagne « Il s’est enfilé 5 shooteurs dans un bar et a acheté un bouquet de fleurs entier à un homme d’origine pakistanaise. Le mec n’était même pas fleuriste, il allait juste voir sa femme hospitalisée. Benoit a cru qu’il voulait lui vendre. Quand il lui a proposé 67 euros le bouquet, l’homme n’a pas refusé »

Benoit aurait alors décidé de parcourir la ville seul et à pieds. Le candidat à la Présidentiel termine alors son chemin devant le domicile de Jean-Luc Mélenchon vers 23H, située 12 Place de la Commune, dans le 18ème arrondissement de Paris. « Benoit n’avait pas le code, il a alors décidé de crier pour convaincre Jean-Luc de le rejoindre pour une candidature commune »

«Et personne ne m’empêchera de faire ce que je veux faire mais si je sais pas encore ce que je vais faire »

Benoit n’hésita pas sortir le grand jeu, il a déboutonné sa chemine blanche et chanta l’international en boucle avec un accent normand avant d’enchaîner sur Les démons de minuit. « Insupportable » affirment les voisins encore traumatisés. Jean-Luc, était absent puisqu’il était en meeting en même temps à Lyon, Marseille, Caen, Rennes, Nantes, Aubervilliers, Singapour et Chemazé (petit village du sud-Mayenne) et avait donc laissé son hologramme s’occuper de sa maison. « Quand je lui ai enfin ouvert la porte, il a essayé de me faire un câlin » raconte l’hologramme « Puis il m’a traversé et s’est planté dans le tapis. Je lui aurais bien mis un pansement mais je ne peux rien toucher à part les commandes à distance. Ensuite il a pris un couteau et m’a dit « Je te préviens Jean-luc, si tu viens pas avec moi, je sais pas ce que je fais mais je le ferai. Et personne ne m’empêchera de faire ce que je veux faire mais si je sais pas encore ce que je vais faire d’autant plus que je tiens un simple couteau au beurre. Je t’aime Jean-Luc, rejoins moi ». J’ai eu pitié, j’ai fait mine de lui faire une caresse de consolation sur la fin. Il a beaucoup pleuré, je le comprends, il n’a pas une vie facile en ce moment… »

avec-son-hologramme-melenchon-voit-double
DJ commun aux platines
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s