Rennes. Les travaux du métro stoppés suite à la découverte de possibles traces d’électeurs de Dupont-Aignan

« A ce stade, tant que nous ne serons pas ce à quoi nous avons réellement affaire nous n’avancerons pas dans les travaux » indique Georges Drifus, chargé de la percée du la ligne B du métro de Rennes.

Vendredi dernier, suite à d’importantes découvertes biologiques, certains scientifiques estiment avoir mis à jour ce qui serait une première en France : des traces potentiels de vie électorale de Dupont-Aignan. En d’autres termes, de possibles traces actuelles d’électeurs du candidat à la présidentiel 2017. « Une théorie avait été lancée par quelques spécialistes politiques » rappelle Georges Drifus « mais elle n’a jamais pu être vérifiée. En même temps, on a presque autant de chance de trouver un électeur de Dupont-Aignan que de la vie sur Mars ou du talent au Stade Rennais…Comprenez notre surprise. »

« L’équipe de Campagne est arrivée sur place, Dupont Aignan seul donc… « 

La nouvelle a vite fait le tour de France, même le F.N a été surpris de cette découverte qui remet en cause notre place dans l’échiquier politique. Il va s’en dire en effet que tout cela risque de chambouler l’enjeu des prochaines élections présidentielles. Déjà certains élus commencent à se poser des questions existentielles. Si des électeurs de Dupont Aignan existent, suis-je moi même de gauche ? De droite ? Au centre ? Opportuniste ?

Toujours est-il que l’équipe de campagne du candidat est arrivée très rapidement sur place, Dupont-Aignan seul donc. Ce dernier demande l’arrêt absolu des travaux du métro tant qu’on aura pas prouvé qu’il y a oui ou non des électeurs. La Maire de Rennes est agacé par ces recherches  certifiant selon elle que l’on confond « des traces des tracts de Dupont-Aignan avec que des restes des voix d’Alain Madelin » qui n’avait obtenu que 3,91% des suffrages exprimés aux élections de 2002.

D’autres restent beaucoup plus pragmatique dans leur manière de voir les choses, à l’annonce de ces découvertes l’équipe de François Fillon et de Benoit Hamon ont simplement répondu : « Mais qui c’est Dupont-Aignan ?« 

affiche.jpeg
On t’aime Alain

 

Publicités