Lannion. Ivre, une étudiante se déguise en fermière pendant sa pendaison de crémaillère et finit mariée dans « L’amour est dans le pré »

Adeline attendait avec impatience cette soirée : « On avait tout préparé, les petits fours, les chips, le coca-cola et l’Orangina. Tout était PAR-FAIT ». Malheureusement pour la jeune étudiante de Lannion, tout ne s’est pas exactement déroulé comme prévu. « Un ami a ramené une sorte de liquide à base de sucre fermenté. Je n’ai pas trop compris ce que c’était. Il l’a mélangé avec mon coca et m’a proposé d’en boire. C’est là que tout a commencé. »

La suite de l’affaire n’est pas Jo-jo comme disent les jeun’s. Adeline a commencé à faire le rodéo sur ses colocataires puis elle organisa, malgré l’interdiction formelle de ces dernières, une Macarena qui n’a pas emballé les convives. Elle décida donc d’absorber davantage de substances enivrantes ramenées de son pays vitréen natal. Malheureusement, la jeune fille n’a pas maîtrisé sa consommation. Le lendemain, elle se rendit compte qu’elle avait perdu les clefs de sa chambre « Putain, mais elles étaient où ? » nous soupire-t-elle encore. Bien décidée à trouver un serrurier, Adeline ne se démonta pas, elle prit son véhicule malgré les recommandations de ses amies qui se tenaient encore mutuellement les cheveux devant la cuvette des toilettes. Encore dans le flou, comme dirait les trentenaires, Adeline se trompa de chemin et se retrouva dans un champ près de Lannion en plein tournage de « L’amour est dans le pré : spéciale vendeurs de pâté Hénaff LGBT ».

Charmé par son caractère charme androgyne « mais avec un beau cul quand même », Didier, le candidat principal de l’émission, décida de finir ses jours avec Adeline. Cette dernière, croyant avoir affaire à un artisan serrurier à tout de suite accepté : « Il m’a dit « je vais te donner les clefs du bonheur », comment je pouvais deviner moi que c’était pas son vrai job ? »

D’après nos informations, Adeline poursuit actuellement sa relation avec Didier. Celui-ci lui accorde la possibilité de finir ses études. La jeune Vitréenne conclut gentiment « Je mettais promise de ne plus coucher avec des vieux. Cependant, il y a deux choses qu’il ne faut jamais refuser dans la vie : un plan cul sur le long terme et du pâté Hénaff. »

09-calendrier-agricultrice-154472
Adeline, image non contractuelle
Publicités