Vitré. Drame : il croit dégivrer sa voiture avec une vieille cassette de Emile & Images pendant 40 minutes mais se trompe de voiture

Vitré, vendredi dernier : le mercure descend 4 degrés en dessous de zéro. Fabrice, Vitréen de naissance était très embêté. Déjà en retard pour le travail, il sait qu’il a fait très froid dehors durant toute la nuit : « J’ai ouvert mon volet, j’ai vu le givre sur les voitures des voisins et je me suis dit que je devrait gratter la voiture. Moi j’aimais bien quand y’avait plus de saison. Quand il faisait 15 degrés en janvier« . Fabrice avoue ne pas être l’homme le plus prévoyant du monde : « Cela fait des années que je me dit qu’il faut que je m’achète grattoir digne de ce nom. J’oublie à chaque fois. Par contre chaque été, je ne sais pas pourquoi, j’achète un pare-soleil Disney chez Norauto. C’est bizarre hein ? » Fabrice utilise alors, un peu comme tout le monde dans ces moments là, une vieille cassette d’Émile et Images offerte le jour de ses 15 ans. Supra-motivé, le jeune Vitréen sort dans la rue déserte. Dernière cigarette, rien ne bouge, juste un bar qui éclaire le trottoir d’un néon rouge : « J’ai besoin de trouver quelqu’un pour m’aider, j’veux pas dormir… » ajoute-t-il encore emmitouflé dans son manteau.

Fabrice gratte, gratte et gratte, c’est sa façon d’aimer sa voiture. Un rythme qui l’entraine pendant près de 40 minutes : « Je pensais aux meilleurs moments de mes boums d’ado, mon premier baiser, ma première rupture. Je chantais la musique des Démons de minuit et ça me motivait. Elle mettait un peu de chaleur dans mon cœur. Au bout de 40 minutes, j’avais tout dégivré, même la petite particule fine sur le pare-brise qui t’éblouis avec le soleil n’était plus là.  Mon Opel corsa rouge était parfaite. Il ne restait plus qu’à lancer le moteur« .

Mais là arrive le drame, la clef ne rentre pas dans la serrure : « La ça me rappelait encore mes premières fois » confie-t-il à voix basse. Enfin, la voiture s’ouvre devant ses yeux, mais il aperçoit également sa voisine Karine pile en face de lui. Elle découvre le superbe travail de Fabrice et le remercie chaleureusement. »C’est elle qui a ouvert la voiture en fait, elle s’est écriée « Libéréééééééée, délivrééééééééée »Putain de Reine des Neiges« . En effet Karine a le même type de véhicule que Fabrice. Dégouté, ce dernier repart chez lui se souvenant également que le vendredi, c’est sa femme qui prend la voiture pour emmener les enfants : « Bon bah je vais prendre le skate du plus grand, là au moins, y’a pas de pare-brise à gratter.« Aux dernières nouvelles, Fabrice a le pied dans le plâtre, il se porte bien mais avoua depuis chez lui « Non mais si on me dit pas que quand ça givre, y’a du verglas aussi…« . Fabrice est un champion comme on dit dans le jargon.

330px-Gavaudun_Global_2009.0.212.3.jpeg
Le premier grattoir
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s