Laval. JC Boyer, candidat à la présidentielle : « je serai le candidat de tous les français et de ma fille »

Par Un Bon Pseudo

C’est sa fille qui l’a poussé à se présenter. L’ancien maire de Laval Jean-Christophe Boyer est candidat à l’élection présidentielle. Il en a fait l’annonce sur France Bleu Mayenne ce matin. “Je suis totalement absent des sondages, a-t-il remarqué. Or, on le voit, les sondages se trompent. Cela veut dire que d’ici la primaire, il y a de fortes chances pour que je sois en tête et que je la remporte.”

Cet homme, né en 1966, est devenu maire de Laval en 2012 quand Guillaume Garot a été nommé au ministère de la viande de cheval. C’est à ce moment-là que le petit Jean-Christophe est sorti de l’ombre dans laquelle il se terrait malgré lui. “En 2011, personne aurait pu dire que je deviendrais maire. Je le suis devenu ! Et quel maire j’ai été ! De la même façon, je deviendrai président”, dit-il au micro de la radio locale.

Et celui qui l’avait mis sur le siège de maire, Guillaume Garot, croit en sa victoire aujourd’hui. Autant qu’en 2014 pour les municipales. Le Ouest Franc l’a contacté en exclusivité. “J’ai plus de chances d’être à Matignon avec Jean-Christophe Boyer à l’Élysée qu’avec Manuel Valls”, confie Garot. “C’est Valls qui m’a viré du gouvernement lorsqu’il est arrivé ! Il devra s’expliquer lorsqu’on retrouvera à nouveau du cheval dans nos lasagnes. Puis c’est lui qui en me virant a mis le gaspillage alimentaire comme un problème mineur. Quand je vote l’état d’urgence, c’est l’état d’urgence alimentaire que je vote ! C’est un peu mon côté girouette qui veut cela”

Rachel, la femme de Jean-Christophe Boyer, mais aussi cousine et assistante parlementaire de Guillaume Garot, apporte son grain de mayennaise : “Au moins, s’il est élu, on quittera Laval… Je n’en peux plus d’être regardé de travers car je suis la femme du maire qui a mis les parkings à barrière alors qu’il n’est même pas foutu d’installer un portail devant notre entrée ! Cinq ans que j’attends !”

À l’antenne de France Bleu Mayenne, Jean-Christophe Boyer a détaillé son programme. “Vous avez vu ce que j’ai mis dans La Mayenne ? Les fontaines… J’en veux dans toutes les rivières de France et de Navarro.” Il envisage aussi de déposer dès son élection un décret interdisant aux gens de parler avec Jean-Christophe Gruau.  Depuis l’élection de l’élu de l’extrême-droite à sa droite au conseil municipal, il le snobe. “Depuis que je suis au chômage, il est plus souvent que moi à Paris, explique celui qui espère le futur président de la République. Oui, ok, je suis jaloux !”

ffdf
« Quand je vais lui dire que le Père Noël n’existe pas… »

 

Publicités