Angers. C.Béchu décide de supprimer les Accroches-Cœurs en 2017 car ils font trop « Gay-Friendly »

« Je considère qu’il est de ma responsabilité de ne pas exposer un jeune public à un message qu’il ne peut comprendre. Je ne peux imaginer que vous ne partagiez pas cette préoccupation. Le problème n’est évidemment pas celui de la prévention. Il est celui de l’inadéquation du message à l’espace public »

C’est ainsi que C.Béchu, maire d’Angers, justifie l’annulation du festival des Accroches cœurs de septembre : « Tous ces corps en mouvement, ces positions sexuellement explicites autour d’un mât chinois font clairement penser à une danse de Strip tease…Et je m’y connais« . C.Béchu n’hésite pas à employer des arguments poignants : « Je ne veux pas que les jeunes s’amusent à monter sur un fil pour se croire funambule, c’est dangereux, même si on dit qu’il ne faut pas le faire à la maison. Si le gosse tombe, pas grave, on ne pourra plus accuser les Accroches-cœurs d’avoir favoriser le risque. Tout comme pour les affiches de prévention, je ne veux pas que les gamins tentent le coup d’un soir à cause de ces affiches »

« Nous envoyer en l’air… et sans filet »

Le Maire d’Angers sait que les enfants sont sensibles aux messages qu’ils ne peuvent comprendre : « Moi, mes gosses quand ils ne comprennent pas un truc, je ne leur explique pas. Le Père Noël, la 2ème ligne de Tramway, la baisse des subventions aux associations… Je fais comme si de rien n’était »

Du côté du monde circassien, on se défend « Que ce soit pour la prévention anti-VIH ou le mât chinois, le cirque c’est la communication auprès des jeunes. Les ados utilisent de plus en plus d’application comme Tinder, matent des films comme « sex-friends ». Qui a retiré les affiches d’Adopte un mec pour « la journée du Roux » alors que l’Homme passe clairement pour une marchandise? Si une affiche choque, on ne la censure pas, on en discute. Les ados ne se protègent plus, certains pensent encore que le SIDA se guérit. Ils estiment leur partenaire sûrs, alors que justement, c’est lorsqu’on vient d’être contaminé, qu’on est le plus contagieux. En gros, le cirque c’est comme la baise, c’est être trop en confiance qui nous fait nous envoyer en l’air… et sans filet »

 

pub_adopte_un_mec
angers-des-affiches-avec-des-couples-gays-interdites.jpg Deux affiches que les enfants ne peuvent pas comprendre

 

Publicités