Rennes. Villejean Université : une évacuation d’urgence suite à une coupure de Wifi

Cela c’est produit aux alentours de 10h00 ce matin. Tous les amphithéâtres étaient bondés en ce début d’année scolaire. Les premières années jouent encore le jeu et viennent assister aux cours magistraux, même s’ils n’y a pas de place : « Je n’ai pas encore reçu ma box chez moi et on n’est en fin de mois, je n’ai plus de data 4G. Je suis donc venu en cours » confie Gaëtan, jeune étudiant en 4e année de L1 psychologie.

D’après les témoins, l’accident est arrivé très vite. Tout d’abord un ralentissement de la bande passante s’est fait sentir « J’ai mis au moins 4 minutes à poster ma première photo sur Instagram » raconte Candice. « D’autres essayaient de lancer  Télégramme pour envoyer le cours à leurs potes malades de la veille au soir. Puis d’un coup plus rien…Et la ça été la panique. On a commencé à recevoir des textos. So 2005 quoi! »

« On était obligé d’écouter ce que le prof disait »

Très rapidement, les étudiants sont soumis à stress sans commune mesure : « Je ne sais pas si vous vous rendez compte l’angoisse que ça été » témoigne Julie, encore sous choc. « Je me suis trompé de cours en plus, j’étais en cours d’option Espagnol pour les L1 de psycho alors qu’en fait je suis en L3 d’Espagnol. Ça fait trois semaines que je me plante de T.D et je viens juste de le remarquer. Personne ne m’avait rien dit. »

Du côté de la B.U, même constat. « J’ai dû stopper mon commentaire Facebook pour continuer à rédiger ma thèse sur les conséquences du Wifi sur la santé des coléoptères d’Amazonie australe. » confie Carole. « J’étais perdue, j’ai dû ouvrir un truc en carton avec plein de papiers dedans. C’est un truc de taré, le machin n’avait même pas besoin de batterie d’après une des responsables. C’était pas inintéresant »

Le wifi fut rétabli vers 13h30, les étudiants purent donc retourner calmement à leurs occupations habituelles. Une seule question les taraude néanmoins : « La connexion Wikipédia sera-t-elle assurée pour les prochains partiels ? »

loi-travail-les-etudiants-de-luniversite-rennes-2-optent-pour-un-compromis-sur-le-blocage
« On poste un selfie? Ha non chuis con… »
Publicités