Il avait mangé un yaourt à la Brebis en douce. Un vegan sarthois condamné à passer son week end au festival de la viande d’Evron

Le prévenu avait acheté en douce un yahourt à la Brebis dans une Biocoop. Son avocat tenta de minimiser son acte en rappelant que la bête avait été élevée avec respect, en pleine air, sans qu’il ait une « réelle exploitation de l’animal, mais plutôt une forme de symbiose » Cela n’a pas suffi au tribunal Vegan de Coulaines. L’individu a obtenu la sanction maximale pour ce genre de cas : « Un week-end entier au festival de la viande d’Evron en Mayenne ». Selon la défense du prévenu, c’est une double peine qui est prononcée : « Comment peut-on demander à un Vegan de passer son temps avec des bêtes elevées en plein air dans un environmement mayennais. Mon client risque de subir un double choc psychologique » indique Me Tofout : « Un simple séjour au Burger King du Mans aurait suffi« . Le Parquet (en bois issu de forêt eco-géré) ne semble pas le voir de cet œil : »Qui nous dit que la Brebis n’a pas suffi une forme d’exploitation ? Vous parlez bien-être M.Tofout, moi j’appelle ça de l’esclavage » rappelle le procureur avec ses chausures Nike produites à moindre coût au Bangladesh. Le prévenu n’a pas voulu faire appel, il devra prendre le T.E.R depuis Le Mans. Il lui sera interdit d’ingurgiter autre chose que de la salade. Aucun fruit ou légume ne lui sera autorisé hormis la Poire et la Prune en fin de repas. Il devra également chanter des chansons paillardes avec les éleveurs et se bastonnerdans le P.M.U sur fond de débat sur le végétarisme.

Smoothie-Déjeuner-à-L’Ananas-Avocat-et-Tofu
Maître Tofout
Publicités