Un Evronnais (53) exclu de l’Université de Rennes pour avoir porté un tee-shirt démodé depuis 2011

Étienne, ancien élève en Terminale S au lycée Raoul Vadepied d’Evron (53), n’aurait jamais cru que cela puisse lui arriver. Inscrit en première année de STAPS à l’Université Villejean de Rennes, le jeune garçon qui a reçu son bac avec mention très bien en juin dernier vient de se faire renvoyer manu militari par le Doyen de l’Université de Rennes. La cause serait le port d’un tee-shirt représentant un personnage célèbre qui met son doigt sous son nez avec une moustache tatouée sur le côté. Le modèle « so 2012 » fut retiré des rayons en 2014 suite à une saturation des consommateurs.

 

Change de coupe aussi s’il te plaît
« On en voyait partout de ces machins encore l’année dernière. Et vas-y que le lundi je te mets un pull avec Madonna et une moustache et le lendemain c’est Sarkozy. Les mecs se croyaient originaux parce que le personnage changeait. C’était chiant, juste chiant à voir » affirme Jean-Julien, étudiant en première année de sociologie. « C’est simple je n’ai jamais autant eu envie de me raser« .

 

L’ensemble des vêtements fut alors retiré des rayons sous ordre du Préfet d’Ille et Vilaine. Cependant l’arrêté ne s’appliqua pas en Mayenne.  » Les Mayennais ont environ 2 ans de retard sur la mode, alors du coup on ne voyait pas l’intérêt immédiat d’interdire le produit. » affirme le Préfet du département rural.  » Vous savez, les mecs ils pensent encore qu’Archimède est un groupe local qui marche dans tout le reste de la France et qui fait une tournée de ouf, alors bon… »

« On va tous chez Noz. A Evron, y’a plus d’opticiens que de magasins de fringues »

 

Elles viennent de sortir à Mayenne
Étienne est encore sous le choc de cette décision qu’il juge arbitraire. » Au lycée l’année dernière, on avait tous des pulls comme ça. Bon faut dire qu’à Evron, on va tous chez Noz. Là-bas c’est pas compliqué, y’a plus d’opticiens que de magasins de fringues. Ce pull, c’est ma copine Jeanne qui me l’avait offert. Elle va être déçue de savoir que je me suis fait virer. Elle en a avait pris un super original. Il y avait Will Smith dessus. En classe on était 12 à l’avoir. Du coup notre professeur d’Histoire-Géographie a décidé de l’étudier lorsqu’on a vu le parcours d’un produit mondialisé ».

 

Étienne a décidé de se réinscrire à la fac du Mans début janvier. Sur ce point il reste rassuré.  » J’ai sorti mes vêtements du collège, ceux qui sont encore à ma taille. Le Mans question mode, j’ai encore de la marge. Les ados dansent toujours la Tecktonik dans le centre-ville. Je serai perçu comme un mec SWAG, même si l’expression n’existe pas encore à Sillé-le-Guillaume (72). Par contre, qu’est ce que je vais me faire chier dans cette ville. Je vais être obligé de faire du sport en fait… »

 

Publicités