Pub O’regans, le mec scotché au comptoir a enfin pécho

Il était temps! Antoine Ferrand, habitué du pub l’O’regans à Laval vient enfin de conclure une histoire avec une jeune demoiselle en restant scotché au comptoir. « Ces dernières années de consommation de Guinness et de bières bouteilles n’auront pas été vaines » se félicite l’ancien puceau.

Petit rappel des faits. Antoine revient de la région parisienne en 2008. L’Oregan’s vient alors d’ouvrir ses portes et propose une nouvelle ambiance irlandaise dans la ville. « Pour moi c’était l’occasion de draguer des nanas sans complexe. » avoue-t-il. « Les commandes se font au comptoir, du coup j’y reste. Je lis alors le Ouest-France, le Courrier de la Mayenne, fais les mots croisés, joue à Angry birds ou aux échecs sur mon téléphone. Quand vraiment je n’ai plus rien à lire je fais mine d’écouter mon frère sortir des blagues. Des fois je prends un roman pour me donner un style. Je porte toujours une casquette, ça me donne du caractère et ça cache ma calvitie naissante. D’ailleurs on m’appelle souvent « le mec à casquette » depuis quelques années. J’assume. »
«  Et sinon vous faites quoi dans la vie ? Je peux vous aider si vous voulez. »
L’espace d’investigation d’Antoine
Antoine a plus d’un tour dans son sac. Il repère les jeunes étudiantes et leur propose de les aider dans leurs études ou leur parcours professionnel. Il nous détaille sa technique : « Je leur demande souvent « Et sinon vous faites quoi dans la vie ? Je peux vous aider si vous voulez ». Vu que je suis souvent bénévole dans les festivals, je leur fais croire que j’ai des relations et peux les aider à leur trouver un stage. En fait, le seul truc que je peux faire pour elle, c’est les foutre à la consigne-gobelet des 3 Éléphants ou au Foin de la rue. Mais bon en attendant je choppe des numéros. Je repère aussi leur nom sur leur carte de crédit. Je scrute ensuite leur profil Facebook, choppe leurs centres d’intérêt et me pointe le week end d’après avec un bouquin qu’elles ont adoré. Faut être malin. Parfois je fais croire aussi que je connais des pas en Hip-Hop. Bon sur ce point, je ferme un peu plus ma gueule depuis qu’une vidéo traine sur moi sur le sujet. Mais pourquoi j’ai accepté de faire ce teaser ?« 
Comment ça c’est encore un match de l’UEFA ce soir?
Pourquoi Antoine a-t-il mis autant de temps à conclure avec une jeune demoiselle ? « L’O’regans passe de plus en plus de matchs, de tous les sports, même du Volley. C’est très dur de draguer une fille dans ces conditions. Surtout quand Walter le serveur vous crie « Allllllllllleeeeeeuh » dans les oreilles à longueur de temps. Mais l’autre jour, j’ai enfin pu conclure avec une nana. Elle était en BTS au lycée d’Avesnières et faisait une soirée étudiante. Je lui ai proposé 5 shooters. Moi, on ne m’a servi que de l’eau (un accord fut passé avec Étienne le serveur du bar, ndlr). A la fin elle me trouvait beau et intéressant et me disait que j’aurais été un prof génial pour elle. J’ai senti qu’il y avait un manque affectif paternel aussi : BANCO. Elle ne me rappellera pas c’est sûr. Mais au moins c’est fait. C’est vrai quoi, c’est pas comme si je restais au comptoir simplement pour l’ambiance ou parce que je ne me sens pas super à l’aise à une table… »
Publicités