Gaspillage : Guillaume Garot n’aurait pas fini son assiette à la COP 21

C’est pôs bien…
Guillaume Garot aurait étonné plus d’un participant de la COP 21 aujourd’hui. Celui-ci aurait jeté la moitié de son assiette lors de son dernier déjeuner. L’ancien maire de Laval et actuel député de la Mayenne défend pourtant sa loi anti-gaspillage ce mercredi 9 décembre devant l’Assemblée nationale. Anne Hidalgo, la Maire de Paris, s’en étonne encore : « Il a fait une bise à Ségo, puis s’est servi dans le self. Je dois avouer qu’il en a pris un peu beaucoup. Ok il est grand mais quand même, il a eu les yeux plus gros que le ventre sur ce coup« .
 » J’aime pas le Boulghour et les petits pois, je me suis donc pris un Big mac  »
 
G.Garrot avec une faute à son nom de famille
Contacté par la Rédaction, Guillaume Garot avoue qu’il a peut-être un peu exagéré sur ce point. Il se défend néanmoins en critiquant le menu de la COP 21 : « Depuis des jours on mange des trucs improbables. Des courgettes spaghetti, des lentilles, du tofu, des yaourts à la chèvre et des graines de Quinoa. Y’a pas un truc normal dans leur bouffe. Des coquillettes au jambon avec de l’emmental rappé, c’est pas le bout du monde quand même. Si vous ne voulez pas que je gaspille, vous commencez par me mettre un truc comestible dans mon assiette. Est-ce que moi je vous impose un camembert Président, des rillettes de Gorron ou du Port-Salut moi ? J’aime pas le Boulghour et les petits pois, je me suis donc pris Big mac ».
Le gaspillage, qu’il soit énergétique ou alimentaire, est depuis quelques temps l’enjeu écologique de l’ancien ministre délégué à l’agroalimentaire. Le sujet lui tient vraiment à cœur. « L’autre jour, j’ai vu un électeur prendre sa voiture pour aller voter F.N. Si ça c’est pas un double gaspillage ». L’homme politique avoue néanmoins avoir lui même consommé des produits énergivores. A notre question : « Quelle est votre plus grosse erreur écologique et économique? » celui-ci aurait répondu « Boyer » sans donner plus de détails…
Publicités