Coronavirus. Le représentant des notaires du Morbihan conseille aux enfants de visiter le plus souvent l’Ephad de leurs parents

« C’est la meilleure solution selon moi pour créer un lien affectif avec ses parents qui viennent de signer un testament« , indique Joël Charreauti, représentant des notaires du Morbihan, zone relativement touchée par l’épidémie de Coronavirus. « On ne va pas se mentir, un câlin, pour finir ses vieux jours, y’a que ça de vrai. L’amour des bisous, le vrai. C’est celui qui rapp

notaire
Une image qui prend de la place et donne d

roche les enfants bientôt millionnaires avec leurs aînés. C’est le même amour qui permet de mettre le fils ainé dans la maison secondaire de l’île de Groix. » rappelle Joël qui passe soudainement voir sa grand-tante qu’il n’a pas vue depuis 20 ans.

« Un arrière petit enfant qui nous rappelle la belle époque de la grippe espagnole »

Le notaire rappelle qu’une visite dans une maison de retraite se fait mieux si on vient avec les enfants « Et ce n’est pas une petite grippe qui nous dira le contraire. L’avantage est que les enfants sont (porteurs)-sains pour les personnes âgées. Il est toujours agréable de croiser un arrière petit enfant qui nous rappelle la belle époque de la grippe espagnole et la tuberculose. » Mais cette affection est-elle totalement désintéressée ? « Oh, oui, il y a beaucoup d’intérêt à venir voir ses grands-parents. » commente un Joël « Un pourcentage d’affection indexé sur l’article L.458 du Code civil alinéa 5, c’est quelque chose de fort croyez moi! »