Retraite. Pertes de mémoire : Jean-Paul Delevoye oublie d’acheter des croissants à la boulangerie ce matin

« Ce n’est vraiment pas de chance« , insiste le Haut-commissaire à la retraite. Ce matin comme tous les jours, Jean-Paul Delevoye va acheter sa baguette de pain et son ‘pain de deux’ dans la boulangerie de son quartier. « Il n’était pas comme d’habitude » insiste Brigitte, boulangère de Jean-Paul depuis 20 ans. « Il pense toujours à ses croissants et là il a refusé d’en prendre. Je crains un problème de santé, ses oublis sont de plus en plus fréquents. Toute d’abord il oublie de nous dire qu’il a des parts dans une compagnie d’assurance, ensuite qu’il est bénévole dans une fondation de la SNCF. Il ne va pas bien du tout notre Jean-Paul.« 

« Jean-Paul est quand même la preuve que passé 62 ans, on est moins performant »

De son côté Jean-Paul admet avoir de temps du mal à mémoriser certains évènements du quotidien. Il ne se souvenait pas, par exemple, en fait avoir signé la semaine dernière un contrat d’exclusivité sur les croissants avec une boulangerie concurrente. « Oh là là, mon dieu, je perds la mémoireuuuh. » s’étonne le Haut-commissaire à la retraite « Ça arrive à tout le monde. On ne va pas en faire une maladie ».

La personne la plus inquiète reste sa femme. « Jean-Paul est un bosseur, mais il est dans le déni de sa maladie, je crois. Il est bien la preuve que passé 62 ans, on est moins performant et que la retraite est la bienvenue« .

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s