Report du brevet. J-M Blanquer avoue ignorer que l’été est une saison chaude et non pas un simple participe passé

L’ensemble du corps enseignant reste ce mardi encore surpris de la décision tardive de Jean-Michel Blanquer : « Autant on peut comprendre la décision, autant pourquoi s’être décidé la semaine du Brevet alors qu’on sait depuis une semaine que la canicule va avoir lieu. » s’étonne François, professeur de Lettres modernes jazz.

Jean-Michel Blanquer souhaite à tout prix écarter la rumeur d’une décision prise dans la hâte, sans concertation avec l’ensemble et sans l’accord des acteurs de l’Éducation nationale (Medef, Office de Tourisme, distributeur de machines à café NDLR). « C’est lundi, lors de la visite d’un établissement scolaire, j’ai assisté à un cours de SVT. Ce transmetteur des savoirs fondamentaux apprenait aux élèves de 6e le cycle des saisons. C’est là que j’ai découvert en même temps qu’eux que les saisons n’étaient pas simplement dues à l’inclinaison de la Terre par rapport à Emmanuel Macron, mais également que cela pouvait engendrer des écarts de températures d’un mois à l’autre. On en apprend tous les jours » commente avec le sourire le ministre luisant.

« Comment ça l’hiver n’est pas une invention de la Série Game of Thrones ? »

Ce cours de cycle 3 a aussi donné l’occasion au ministre de l’Éducation nationale d’apprendre davantage sur le fonctionnement de notre belle planète bleue « J’ai été Recteur de l’Académie de Guyane. On n’a pas les mêmes saisons à Cayenne, moi j’étais persuadé que le coup des 4 saisons, c’était une symphonie de Vivaldi et l’été un simple participe passé. Vous savez moi, j’aime la conjugaison » rappelle-t-il avant de renifler un Bled sorti de sa poche.

Jupiter
« Emmanuel Macron passant le Brevet » 1992, images d’archives

Mais plus embarrassant face aux 6e, Jean-Michel a appris que l’hiver n’était pas une saison fictive issue d’un roman fantastique « Comment ce n’est pas une invention de la Série Game of Thrones ? » s’est-il exclamé en plein cours sans lever la main. Gênée par ses interventions spontanées non sollicitées, la professeur de SVT décida de lui donner une punition à but éducatif. « Jean-Michel, il est gentil. Mais il n’écoute jamais la consigne, du coup on est obligé d’improviser à cause de lui. » regrette Mme Gontrane. Le report du brevet, ce n’est pas la première fois. Il y a deux mois je l’ai surpris en train de donner des drapeaux français à tous ses petits camarades à l’Assemblée nationale. On n’avait pas le budget et cela n’avait pas été voté en Conseil d’administration. Quelle manie de mettre la charrue devant les beaufs avec lui ! Enfin bon, déjà j’ai dû lui rappeler que la canicule n’avait rien à voir avec la pâté Canigou…

Cette remarque impertinente obligea l’enseignant à prendre le carnet de correspondance du jeune Blanquer. En outre, Jean-Mich a dû copier 100 fois les lignes suivantes « Je ne poserais plus de question et de réforme du lycée sans l’accord et l’avis du professeur. » « Ouais je sais faire copier des lignes, c’est interdit. » rappelle doucement le professeur de biologie. « Mais bon, ce n’est pas Jean-Michel qui va me reprocher d’être trop réac, ça, c’est sûr…« 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités