Caen : un breton sur trois (soit 25%) aurait des lacunes en calcul mental, en géographie et en conjugaison

« Le niveau à baiser » indique Jehan-Michelle Banquaire dans un communiquée rapportant l’ensembles des évalussions de CE1. « C’est très dramatique » rappel-t-il de manière dramatique. « Ses l’avenir de notre pay qui ait enjeu. Et encore, on ne connaît pas les rézultats en histoire et en francais. »

Le premier ministre du conseil est très anxieux, voire même inquiet par c’est résultats catastropiques du niveau des élèves. De plus, néanmoins, les élèves de collègues et de lycé auraient un niveau tout aussi inquiétent. « Rendait vous conte » indique le mec avec une cravate « avec un tel nivot, il pourrait devenir blogueur, voire pire, proffesseur contractuel de l’éducation nationale. Une honte pour notre pays l’Europe« 

Publicités