Affaire Benalla. Les manifestants auraient frappé la matraque avec leur tête selon le préfet de police

« Regardez, c’est évident. Si on prend la vidéo et qu’on la passe à l’envers, tout en accélérant 8 fois celle-ci, on remarque bien que ce sont les manifestants qui agressent les policiers et Alexandre Benalla qui est la victime ». C’est ce qu’affirme le Préfet de police qu’on ne contredira pas. « Alex, que je n’ai jamais rencontré depuis sa première communion en tant que parrain, est selon moi un exemple de fidélité. Connaissez-vous beaucoup de fonctionnaire qui aime travailler le 1er mai. Alexandre est quelqu’un de fiable et c’est pour cela, malgré le fait que je ne le connaisse pas, que reste ravi que ma fille l’épouse en septembre prochain. Il fera, même si je ne l’ai jamais vraiment connu en tant que gendre (qui fait au passage un excellent bœuf bourguignon), un père aimant et un mari adorable. »

L’Élysée, approuve totalement cette version du préfet et conseille gentiment les journalistes de la diffuser en masse. « On reste pour la liberté d’expression hein, mais si vous pouviez placer l’interview du Préfet de Police entre deux reportages sur la glace à la pistache, ce n’est pas de refus. »

« Le temps de retrouver mes lunettes sans correction et on cale le JT « 

Alexandre Benalla défend également cette thèse « Beau-pa. Euh Monsieur le Préfet de Police, m’a montré sur VLC la vidéo rembobinée et c’est clairement évident que je ne suis pas l’agresseur, mais l’agressé. D’ailleurs je compte porter plainte contre ces méchants manifestants qui n’ont pas hésité un seul instant à frapper mon innocente matraque avec leur tête. Je referai une apparition chez TF1 pour m’expliquer sur ce propos. Le temps de retrouver mes lunettes sans correction et on cale le JT »

Voilà une affaire bien réglée. Cette tempête dans un verre d’eau prend donc enfin la route de la déroute. La Rédaction vous remercie d’avoir lu cet article et s’empresse de le terminer avant de profiter de vacances méritées à Brégançon suite à une invitation surprise.

tonfa-matraque-52cm-baton-de-defense-tactique
La victime encore sous le choc
Publicités