Affaire Benalla. La députée Géraldine Bannier propose une sanction exemplaire d’une heure de retenue sur la pause du midi

« Oui, bon, c’est vrai, c’est un dérapage personnel de la part d’Alexandre, mais j’en ai longuement parlé avec lui et je pense qu’il est prêt à reconnaître ses fautes » minimise la députée mayennaise Géraldine Bannier. L’élue MODEM, enseignante de Lettres classiques dans le civil, est pour une sanction disciplinaire ferme, mais qui n’entachera pas l’image du Président. « Alexandre n’avait pas à frapper ses petits camarades de la sorte. J’ai vu la vidéo, c’est un peu son problème. Il est trop proche des assistants d’éducation. Doit-on réellement s’en prendre au CPE et au chef d’éta…Pardon au ministre de l’Intérieur et au Président de la République. Non je ne crois pas qu’ils faillent s’en prendre à eux…« 

« Une heure de retenue sur la pause du midi avec un travail d’enseignement moral et civique »

« Alexandre sera mis en retenue lundi, à l’Assemblée nationale sur la pause du midi. Il ne pourra pas manger prioritaire au self avant 3 semaines. Cette sanction est lourde, car normalement c’était son tour de passer prio au petit Alex. Et croyez-moi passer après les députés communistes au self, pour Alex, c’est un peu la honte. Alexandre devra rendre un travail d’Enseignement moral et civique sur la non-violence en milieu urbain. Et si il ne le rend pas, je l’inscrirai de force en cours de Latin »

Géraldine Bannier est connue pour être ferme dans ses décisions politiques. Récemment, face à l’interdiction du glyphosate, la première députée de la Mayenne s’est abstenue farouchement contre son interdiction : « Oui, je pense que ça devrait être interdit, c’est un produit dangereux. Mais comprenez bien, je galère moi sans Roundup dans mon jardin. Je vous laisse, j’ai une inauguration à faire… »

Publicités