Hausse de la CSG. « Les retraités paralyseront le pays en étant encore plus long à la caisse » menace un responsable syndical

Après les grèves SNCF et celles de Air France, voici un nouveau mouvement social qui risque de prendre de l’ampleur et d’inquiéter le gouvernement. Face à la hausse de la CSG, les principaux syndicats de retraités (Sud transat, UNSA dentier et CFDT déambulateur) ont décidé d’agir en force face au silence du gouvernement face à leur revendication. À partir de samedi à 10h00, l’ensemble des retraités ont décidé d’être encore plus longs à la caisse durant les courses afin de paralyser le pays. « C’est la meilleure décision qu’on ait prise et c’est la plus logique » avoue Richard Ferrand, président de l’Unsa dentier. En effet, afin de se faire entendre les retraités ont peu de solutions, ils ne peuvent pas faire grève et à cause de la sieste et la belote ils ne peuvent paralyser en manifestant passé 12h00. « A 13h00 c’est Pernaud, et à 18h00 c’est question pour un champion. On ne peut éviter ces émissions, même si depuis que Julien Lepers est parti on s’amuse moins bien ». La CFDT déambulateur avait envisager de manifester vers 5h30 au moment du levé, mais difficile de paralyser le pays alors que 90% sont encore couchés.

« Enfin, on ne paiera qu’avec des centimes »

Le ralentissement à la caisse se fera en deux temps « On prendra des produits à la pièce, rien en gros. On oubliera de peser les légumes et on retournera le faire nous-même en marchant très lentement, on refusera également toute aide de la part des plus pressés. Enfin, on ne paiera qu’avec des centimes, pas une seule pièce de plus de 50 centimes dans nos poches. Je suis passé à la banque en chercher plein, ça va être sympa. Pour une fois que le banquier nous sert enfin à quelque chose et qu’il ne nous renvoie pas vers un distributeur automatique de billets« .

Si le gouvernement n’entend pas leur revendication, les retraités risquent de passer à la vitesse supérieure : « On en garde sous le pied. On pense notamment à appeler tous les soirs nos enfants qui ne nous appellent jamais, on enverra des textos à nos petits enfants avec plein d’émoticônes. On pense même passer devant leur lycée pour leur faire des bisous baveux. Vous savez, nous, quoiqu’on fasse on ne pourra toucher plus d’argent. On ne peut même pas compenser la baisse de la CSG par des heures sup. Alors au pire, on se marrera bien ».

capture
« Ha non, j’ai laissé ma carte fidélité dans mon pantalon, bah je reviens, bougez pas »
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s