Lait Lactalis contaminé revendu. Les supermarchés s’expliquent : « On est déso, on promet de ne plus recommencer jusqu’à la prochaine fois »

L’affaire Lactalis court toujours et connaît rebondissement sur rebondissement. Au fil des jours, les supermarchés accusés de vendre des produits pourtant interdits à la vente admettent leurs erreurs avec la plus grande désolation « Ouais, bon bah voilà, c’est fait, c’est fait » admet Édouard Leclerc. Même réaction selon de la part du responsable de la communication d’Auchan : « Ha ouais, ça la fout mal. Sinon ça été les vacances ? »

Du côté de Carrefour et de Système U, la direction tient également à formuler ses plus plates excuses: « Scusez » lance Didier Carouf, dans un long communiqué de presse assez poignant. Même démarche du côté de Système U « Ouais enfin bon monsieur y’a pas que moi. Et puis à la base c’est Manu qu’a déconné. Comment je pouvais savoir que sa came était merdique aussi. C’est pas de ma faute wesh »

                                               L’État promet des sanctions exemplaires

Ces excuses pleines de sincérité auront-elles effet sur l’État qui songe à sanctionner les grandes surfaces incriminées? « Oh vous savez, ils ne sont pas bien méchants » admet Bruno Lemaire « Je pense que dans un souci pédagogique, il ne faut pas être sévère avec ces supermarchés. Vous savez quand vous avez passé votre enfance à vivre dans l’opulence, il fut se mettre à leur place. Néanmoins j’envisage des sanctions exemplaires ».

Le ministre de l’Économie et des Finances a prévu une série de mesure qui évitera qu’un tel cas se reproduise. « Bon déjà, j’ai appelé leurs parents un par un. Et je peux vous assurer que ça va chauffer à la maison. Je sais déjà que le Père Leclerc va confisquer la carte fidélité de son fiston pendant 2 jours. Une vraie marque de sévérité. Sinon nous, on compte mettre une heure de retenue. Une amende serait trop sévère…Et puis ils beaucoup trop d’argent de poche, ça n’aurait aucun effet« . Quant au petit Emmanuel Besnier, le principal responsable des faits, il préfère ne pas s’exprimer pour le moment. « Vous savez il est déjà suivi par la psy du collège pour son mutisme et son complexe de supériorité » confie Bruno Lemaire « Faudrait pas en rajouter. En plus ses parents m’ont confié qu’il a perdu son dernier procès contre France 2 et que Élise Lucet prépare un Cash investigation contre lui. Y’a vraiment des familles à problème des fois…»

Publicités