Lorient. Manau invité d’honneur du festival interceltique : la polémique enfle

Manau, invité Ce choix est néanmoins totalement assumé par Lisarda Lombardío, directrice artistique du festival breton : « Attendez, Manau, c’est la culture bretonne à l’état pur. Moi quand j’écoute « La Tribu de dana » j’ai les poils qui s’hérissent tout le long du corps. Surtout lors du refrain. Là j’ai carrément envie de prendre un bain dans du caramel chaud au beurre salé. Prendre mon pied dans un kouign-amann doré, embrasser mon mari avec du sel de Guérande sur la bouche. Danser avec mon petit doigt pendant des heures à m’en péter l’auriculaire. Boire de la bière bretonne et du Chouchen jusqu’à plus soif. Soutenir le FC lorient, Rennes, et En Avant Guingamp dans la même journée. Débattre sur un replacement de Nantes dans le la région Bretagne et balancer que Rennes, bah en fait c’est pas si Breton que ça, mais qu’on s’en fout parce qu’on s’aime tous ensemble. J’ai envie de dire « Kenavo » pour dire Bonjour, alors que ça n’a aucun sens. J’ai envie de faire des nœuds marins alors que faire mon lacet c’est déjà assez chiant comme ça. J’ai envie de me baigner dans la mer près des côtes de granit roses, j’ai envie de dire aux idiots de Breizh infos d’aller gueuler ailleurs leur chants de fachos. J’ai envie de parler le Gallo, le Gallo mec ! Ouais j’ai envie de tout ça, car quand J’écoute Manau, j’ai qu’une envie, c’est que les mecs se pètent la gueule de la falaise, mais Manau, c’est le truc le plus représentatif de la Bretagne. Car c’est le groupe que t’invite pour avoir un truc à détester, car quand on a tous un truc à détester ensemble, on s’aime encore plus… »

Bon festival les copains »

Publicités