Polémique de l’Aquabulle. Le directeur décide de laisser la publicité mais propose de mettre des squales dans le bassin

La polémique ne finit pas de grossir, après plusieurs articles des médias Réunionnais et Mayennais sur la bourde de l’affiche de l’Aquabulle, le responsable marketing de l’aquabulle qui avait décidé de retirer dans un premier temps la campagne de publicité est revenu sur sa décision « On a pu enlever celle des réseaux sociaux, mais pas mal de prospectus ont déjà été postés, le mal est fait, revenir en arrière ne sert à rien. C’est là que j’ai eu une idée de génie »

Le directeur a donc commandé 15 requins blancs au département d’outre-mer. « Oui c’est ma manière à moi de m’excuser, j’attends les requins ce lundi. J’irai personnellement les chercher à Rungis. C’est important de prendre de la qualité et de montrer qu’on est prêt à faire du commerce avec nos colonies. L’océan indien est quand même une sacrée plaie, la gestion des requins, tout le monde s’en fout en métropole. Si le problème était à La Baule, l’État chercherait une solution viable et écologique. »

 

« Oui j’ai vu ça sur France Ô »

Le directeur est tout fier de ses squales, « Je les placerais dans les bassins adultes avec des frites de toutes les couleurs, ce sera tout mignon. On évitera de les mettre dans les bassins pour enfants, ce n’est pas super safe. Après on sait jamais, un requin peut arriver par le couloir central. Mais avouez qu’avec les bulles ça donnera une couleur grenadine géniale. La grenadine en marketing c’est top non ?… »

Du côté métropolitain, on affirme que le problème est pris avec sérieux et que l’île reste un territoire français au même titre que n’importe quel département : « Les requins à la Réunion ? Houlala, oui oui j’ai vu ça sur France Ô quand je mettais trompé de chaîne en regardant le tour de France. » indique le ministre de l’Intérieur « Cela a pas l’air simple ce truc. En même temps, c’est la nature, qu’est-ce qu’on peut y faire ? Et puis les Réunionnais, ils sont bien mignons, mais ce n’est pas notre priorité en Fra…métropole cette histoire de poiscaille qui mort. Et pis s’ils sont pas contents y’a Madagascar à côté. On les aime bien ces habitants ultramarins, mais entre nous, d’un point de vue économique c’est plus les eaux qu’il y a autour qui nous intéressent que l’île en elle-même. Oui oui, un peu comme l’île Tromelin. Bon faut avouer que la Réunion est plus grande et plus plus jolie. »

slide_419732_5358698_free
Des habitants de l’île, en 1791
Publicités