Laval. Pour partager l’herbe de la Perrine MHD organisera un battle de clash entre les lycées Avesnières et Ambroise Paré

Samedi prochain juste avant son concert aux 3 Elephants, Mohamed Sylla, alias MHD organisera un Rap Contenders au jardin de la Perrine de Laval afin de départager les lycées Ambroise Paré et Avesnières. L’enjeu est de taille, le gagnant du battle pourra utiliser la pelouse du jardin de la Perrine pendant un an sans avoir à partager l’espace avec les autres lycéens. Les 2 lycées respectifs ont désignés deux classes pour ce battle ou l’enjeu est « plus important qu’un filtre instagram » indique Pierre-Edouard Rauberd, responsable de l’équipe Wesh Wesh catho. « Notre lycée ne peut se passer d’un espace de repos. Avec un 36 devoirs surveillés par semaine, on doit pouvoir reposer notre esprit. » raconte le jeune homme à la chemise Lacoste achetée au Pouliguen « On ne peut laisser les élèves du public s’approprier l’herbe du jardin de la Perrine. Zut c’est pas possible et puis si on ne peut plus accéder, où on pourra s’approvisionner ? « 

Du côté du lycée Ambroise Paré, même combat « Oui le jardin de la Perrine est plus loin pour nous, mais on a besoin de celui-ci pour nos petites affaires commerciales du quotidien. A la Perrine se trouve la meilleure herbe, la plus douce et la plus reposante. On perdra une grosse part de notre marché si on perd ce jardin ».

« Le terminale S a le sens de la formule, le STMG répond plus facilement »

Mais pourquoi un battle entre Terminale S et STMG ? Selon Édouard-Kévin, les Terminales S d’Avesnières ont « le sens de la formule« . D’après Mohammed-Michel Barbaragould, responsable du CVL d’Ambroise Paré le choix des STMG n’est pas un hasard : « Un STMG, c’est celui qui répond le plus facilement au profs. Alors un S d’Avesnières il va te le bouffer tout cru ». Ce battle permettra peut-être aussi d’effacer à la fin certains clivages. La dessus, les deux équipes sont d’accord sur ce point, ça reste un jeu : « La guéguerre entre les deux lycées ne date pas d’hier. Ouais, on se clash, on se charrie, catho, prolo ou bobo. Mais à la fin de l’année la même épreuve, le bac à la clé tous potos« 

jardin_de_la_perrine_10.jpg
L’herbe du jardin de la Perrine, un enjeu ancestral entre les deux lycées
Publicités