Covoiturage Paris-Rennes. Il réalise une blague géniale sur le « coup de la panne » mais se rappelle soudainement qu’il a oublié de faire le plein avant de partir

Julien avait le niveau ambassadeur sur son profil, tout le monde l’adore, il a même collé l’autocollant blablacar derrière sa voiture « J’ai une conduire souple, une voiture moderne sans être grand luxe, j’offre des bonbons et j’aime parler politique mais n’impose jamais mes opinions ».

Le jeune Lavallo-Rennais est un bout en train, il aime les blagues et tout le monde le lui rappelle « J’ai souvent des petits commentaires positifs, des fois j’en fait des captures d’écran et les poste sur mon mur Facebook. Qui sait ? Un jour je serai peut-être sur les planches en tant covoitureur-oneman show lol » Malheureusement samedi dernier, la blague de Julien passe moyennement « Pourtant c’est l’une de mes préférées celle-là« 

« T’imagine la je tombe en panne d’essence à Chartres, le boulet »

Trajet Paris-Rennes, tout se passe comme prévu, les covoitureurs sont sympas, s’étonnent comme à l’accoutumée de taxe prohibitive de blablacar mais concluent comme toujours « Que c’est de la faute à la SNCF et que la SNCF, bah elle a racheté blablacar, enfin on est pas sûrs mais que c’est ce qu’ont a entendu dans les autres covoiturages… « 

Pour détendre l’atmosphère, Julien se lance dans une impro « On captait plus Rires et chansons alors je me suis dis Juju c’est à toi maintenant ». C’est à ce moment précis que le conducteur hors pair lança un « T’imagine là, si je tombe en panne d’essence à Chartres, le boulet » tout en faisant un clin d’œil subtil dans le rétroviseur en direction de la passagère la plus mignonne du trajet (mais qui ne voyait rien car elle cherchait du réseau sur son tel NDLR). « C’est malheureusement à ce moment précis que je me suis rendu compte que j’avais oublié de faire le plein en partant de la Porte d’Orléans ». Le groupe tombera en panne 10 minutes plus tard près de Chartres, ils poussèrent tous ensemble la voiture jusqu’à la gare et laissèrent Julien seul en lui donnant un faux code pour se venger. « J’ai attendu le garagiste. J’aime pas les garagistes, ils font des blagues de merde » . Julien a été rétrogradé de la catégorie ambassadeur à expert sur blablacar, mais il dit accepter la situation car « Il faut savoir rebondir et ne pas abandonner en cours de route MDR »

images
Allez, salut bouffon
Publicités