Impôts. Le seigneur Besnier De Lactalis va augmenter la gabelle et les banalités pour les paysans afin de financer sa guerre en Italie contre le duc de Parmalat

Coup dur pour les vilains de la seigneurie de Lactalis. Le herraut et le crieur l’ont annoncé ce matin : le seigneur Emmanuel Besnier De Lactalis a décidé d’augmenter la gabelle et les banalités sur ses gens afin de financer sa campagne dans le duché de Milan à Parme plus précisément. « Mes vassaux me demandent davantage d’authenticité, je ne peux unifier les actions de mes chevaliers sans recourir à plus de taxes. Les paysans doivent comprendre que tout cela a un coup, si les vilains ne sont pas contents, qu’ils sachent que le prix de leurs produits me serait moins coûteux si je décidais de m’approvisionner chez les serfs de la seigneurie de Célia dans le pays craonnais (Haut-Anjou). Alors qu’ils se taisent ces manants »

279281.gif
Le Rond point de Lactalis et le Pont de Pritz

D’après France bleu de Lys Maienne, deux paysans du territoire auraient été mis en potence après avoir protesté contre cette augmentation des taxes. « On ne peut critiquer mon ban, si les paysans ne sont pas d’accord, rien ne les empêche d’aller vagabonder dans les bois à la merci des brigands. C’est ainsi que notre féodalité est construite, j’ai le monopole, j’assure une protection financière fictive et je remets en place un système de servitude indirecte en vous rendant dépendant de moi. C’est ainsi depuis la nuit des temps, je ne vois pas pourquoi cela changerait. S’ils continuent leurs doléances ridicules, j’augmenterai le cens. Faut pas me chauffer… »

En ce moment, cela ne va pas fort pour la maison du seigneur Besnier De Lactalis. Ce dernier ayant reçu une missive des intendants du Roi François de Zélande qui dénonce les 100 coups de fouet à sa jardinière après que celle-ci ait affirmé que son maître aimait les ravioles.

lacalis
Caricature du bon seigneur, par Madame Sabine Delanglade 

 

Publicités