Saint Brieuc. Coma éthylique : le Parisien qui a confondu cidre brut et cidre doux est hors de danger

Drôle de mésaventure pour Théo, jeune trentenaire vivant dans le XVIème arrondissement de Paris. Profitant du week-end de l’Ascension pour découvrir les Côtes d’Armor, celui-ci décide de s’initier à un Fest-Noz : « On m’avait beaucoup de bien de ces fêtes populaires bretonnes, mais je ne risque pas d’y remettre les pieds » confie-t-il depuis son lit d’hôpital.

 

Un puissant désinfectant francilien

 

En effet, Théo décida de de se rassasier après sa danse avec Kristen, la sœur de Gurvan Labbé, les Labbés de Kerfrançois, pas ceux de Kerthérèse, enfin pas de la branche paternelle : »On m’a conseillé un far breton, tout d’abord j’ai cru naïvement que c’était un simple clafoutis aux pruneaux, après l’avoir fini j’ai eu très soif, c’est là que j’ai commis l’erreur fatale » 

 

 

« Du cidre brut Loïc Raison à 8% d’alcool pour un étranger, ça ne pardonne pas »

 

 

 

 

Théo croit d’abord se servir d’un simple jus de pomme pétillant, une sorte de Champomy breton, mais sans le savoir il aurait dans un premier temps bu du cidre doux à 3% d’alcool : « J’ai tout de suite senti mon corps vaciller et j’ai perdu l’équilibre. J’ai pris le premier liquide sous la main pour me rincer la bouche…Quel idiot !« . C’est ainsi que l’habitant du XVIème arrondissement parisien venait de se remplir l’estomac de 34 centilitres de cidre brut sans le savoir. Le résultat ne se fit pas attendre, Théo tomba directement dans les pommes. « Encore heureux que ces sacs de pommes prévus pour le goûter étaient là justement pour stopper sa chute » avoue Gurvan, l’organisateur du Fest-Noz.

 

Théo, encore un peu sous le choc

 

Les secours ont tenté de ranimer Théo en vain. D’après les témoins ils auraient crié plusieurs fois :  « Non à l’écotaxe, il est où mon bonnet rougeuuuh ? » et « Manau, on aura ta peau« . Kristen (la sœur de Gurvan Labbé, les Labbés de Kerthérèse ce coup-ci ndlr) avoue que « Du cidre brut  Loïc Raison à 8% d’alcool pour un étranger, ça ne pardonne pas« .

 

 

Théo s’en tire pas trop mal d’après les secours. « J’ai appris qu’une bouteille de Chouchen et de Javel étaient à quelques centimètres de la bouteille de cidre brut. Imaginez les dégâts si j’avais bu dans la bouteille de Chouchen« .
Publicités