Nantes. Exclusif : un Vendéen réussit son créneau après seulement 18 essais

Et sans direction assistée en plus
Gabriel est heureux et il a de quoi. Ce jeune informaticien vendéen originaire de la Tranche-sur-mer a réalisé un exploit peu commun pour ceux de son espèce. Il a réalisé son créneau au bout de la 18e fois, sans aucune aide des passants : « J’avais la pression, on me klaxonnait de toute part, certains se sont calmés quand ils ont vu que j’étais Vendéen ».
Philippe, un conducteur vivant à Carquefou est très impressionné : « Je me suis arrêté 5 minutes sur un passage piéton pour le regarder faire. La technique manque encore un peu d’assurance, mais franchement il a globalement géré. Il n’a pas défoncé plus de 5 poteaux et il encore tous ses feux. Vous savez moi, je viens de la Mayenne à l’origine, je suis ligérien depuis presque 30 ans, mais au début j’étais comme lui, pas très sûr de moi… »
« Depuis le changement de plaque d’immatriculation en 2009, on m’insulte moins, uniquement quand je prends un couloir de tramway à contresens»
Gabriel avoue que conduire sur Nantes n’est pas aisé pour un non-Ligérien : « Avant dès qu’on voyait une plaque finissant par 85 on nous klaxonnait tout de suite sans même chercher à comprendre, même à un feu rouge. Depuis le changement de plaque d’immatriculation en 2009 on m’insulte moins, uniquement quand je prends à contresens ou que je m’arrête sur zone jaunâtre. J’aimerais bien d’ailleurs comprendre ce que signifie ce sigle :  B.U.S. Faudrait que je me renseigne un jour »
L’éponge de voiture de Gabriel
Afin de célébrer l’événement, toute la famille de Gabriel le rejoindra à Sainte-Luce-sur-Loire. « Oui, je vis là-bas en attendant d’avoir mon visa de Hipster pour vivre sur l’île de Nantes à deux pas du Stéréolux. J’espère que cet exploit rendra les démarches administratives plus faciles »
Johanna Rolland, la Maire de Nantes, félicite le jeune homme et confirme qu’elle fera tout pour qu’il se sente mieux intégré à l’avenir :  » Les Vendéens qui s’intègrent pleinement dans le paysage nantais méritent notre attention. De manière générale, les citoyens agissent avec une certaine xénophobie en les klaxonnant à tout va. Souvent de manière illégitime car s’ils conduisent lentement c’est surtout pour ne pas faire de fausse manœuvre au dernier moment. »
Gabriel avoue que les Vendéens se doivent aussi de faire un effort : « Non, mais proposer de la Gâche à un apéro dinatoire à Nantes , c’est sûr que là … »
Publicités