Évron. Ivre, il oublie son RDV chez l’ophtalmo pris en 2012

Gilles, opticien mutualiste à Evron en Mayenne souffre d’une presbytie et d’une myopathie aiguës. Ses lunettes n’étant plus adaptées à sa vue depuis 2010, il décide en 2012 de prendre RDV chez l’ophtalmo. Désert médical oblige, aucun RDV possible avant le lundi 1er février 2021. « On m’avait proposé le 29 février 2020, mais j’avais bowling. Bon du coup à force d’envoyer les boules sur la piste d’à côté, je me suis dit qu’il y avait urgence« .

Cela fait donc 8 ans que Gilles vit avec ses problèmes de vues. « J’ai perçu les premiers problèmes lorsque je me suis trompé d’enfant à la crèche, comme on avait remarqué avec ma femme qu’il était plus calme, on a tenté de le garder. Malheureusement on a dû le rendre sous huit jours. Mais d’autres problèmes ont jalonné ma vie ces 8 dernières années« 

Obligé de faire appel à Carglass

Paradoxalement, cette vue non corrigée a été bénéfique pour Gilles, opticien de métier, « Je leur disais toujours que les lunettes leur allaient comme un gant, mais en fait, je me plantais grave sans le savoir. C’est là que j’ai conseillé des montures de toutes les couleurs, avec des montures énormes. Du coup j’ai relancé la mode des années 80 dans toute la France. Par contre les  verres étaient tellement énormes que j’ai dû créer un partenariat avec Carglass.« 

L’opticien fatigué de ses longues semaines s’est retrouvé à faire la bamboche avec deux amis bouchers qui lui avaient concocté des saucisses lentilles, son plat préféré. Ivre de joie et d’amour il avait malencontreusement noté la date du lundi 1er mars et non pas 1er février sur son agenda Optic 2020. « La bourde, enfin le praticien a été super cool, il m’a donné un nouveau vers 2045, j’ai eu un RDV plus rapide qu’une livraison de vaccins anti-covid. Je n’ai pas trop à me plaindre.«