Rassemblement du Trocadéro : F.Fillon oublié sur l’aire de la Ferté-Bernard (A11). Son équipe de campagne nie l’avoir abandonné

« On a oublié de compter en montant dans le car, une erreur banale » assure Kévin-Louis, membre de l’équipe Fillon « On partait pour le Trocadéro, on était pressé. François était fatigué, il a passé un peu trop de temps aux toilettes à répéter son discours devant le miroir, c’est tout »

Des éléments qui ne convainquent pas les enquêteurs de la SPA, le car de campagne aurait bel et bien fait demi-tour pour récupérer François Fillon « dès qu’ils s’en seraient rendus compte » affirme le conducteur, mais celui-ci aurait continué sa route sur l’A11 en direction de Bordeaux sans s’arrêter à la Ferté-Bernard pour récupérer le Républicain « Oui, on a loupé l’aire de repos, elles se ressemblent toutes, c’est agaçant. C’est une fois arrivé au Q.G de campagne d’Alain Juppé qu’on s’est rendu compte qu’on était arrivé trop loin. C’est vraiment vraiment ballot »

« Je sais maintenant ce que c’est de finir sur la Courte-paille. »

Certaines sources évoquent donc davantage un abandon qu’un réel oubli. F.Zocchetto, sénateur-maire de Laval nie en bloc « Ce n’est pas parce que François a trouvé un paquet de gâteau, une gamelle d’eau près de l’arbre auquel il a été attaché, que son portable lui a été volé et qu’un message dans sa poche sur une serviette en papier disait « On t’aime, mais comprends nous » que cela signifie qu’on l’a abandonné. Il faut cesser ce genre d’intox sans fondement voyons… »

Comment le Sarthois a-t-il personnellement vécu la chose ? Ce dernier n’a pas voulu s’exprimer vraiment sur le sujet, il affirme cependant que s’il est élu en 2017, il n’oubliera jamais « ceux qui l’ont quitté« . Le Sarthois tient également à remercier les employés du restaurant qui lui ont donné de quoi survivre jusqu’à l’arrivée des secours : « Malgré ce que ma femme et moi avons mis dans nos poches, je sais maintenant ce que c’est de finir sur la Courte-paille. Je me sens plus prêt des Français… »

1759460_6_bf88_jean-francois-cope-dans-le-bus-pour-tinqueux_3d1489f0e893b3d14e68f90e7aba6006
« Mince, j’ai oublié de lui laisser des sablés »

 

Publicités