Laval. Fermeture du collège Fernand Puech, Olivier Richefou et François Zocchetto y installeront leur nouvelle "salle de jeux" dès 2017

 

Le nouveau CDI
Vendredi 29 avril, Olivier Richefou annonça la fermeture du collège Fernand Puech pour 2017 justifiant un coût trop important pour ce collège. Il précisa sa décision dans un second communiqué : « Oui, c’est vrai, c’était pas le collège le plus rempli du département, c’est un peu grâce à nous tout cela. François et moi ne sommes pas mécontents de notre boulot. Ce collège, on l’a laissé mourir à petit feu depuis quelques années. C’était un travail sur le long terme, entrepris dès le début par mon prédécesseur : M.Arthuis. Et puis vous savez, du côté de la ville de Laval, on a toujours cherché à favoriser la cité scolaire d’en face (Immaculée conception NDLR). Oui ok, c’est le privé mais vous savez François y a fait ses études et il en était très satisfait. Les élèves des communes péri-urbaines iront au collège Jules Renard, et les parents-d‘élèves des habitants du centre mettront leurs enfants à l’Immaculée conception. Certainement dés 2016 d’ailleurs pour les 6ème, histoire d’éviter deux rentrées dans des établissements différents. François a négocié cela en douce avec la Proviseur de l’immac. »
«Mais à votre avis pourquoi on aurait désamianté le tout en 2015 au frais du contribuable si c’était pas pour notre gueule ?»
Accusés de favoriser un futur projet immobilier via leur cabinet d’avocats, François Zocchetto et Olivier Richefou se défendent et crient à la diffamation : « Ce genre de propos est inadmissible» affirme le Maire de Laval. « Olivier et moi avons surtout pour but de remplacer le collège par une salle de jeux personnelle. A la place de la plonge du self, nous y installerons un SPA pour nos familles. Le self servira aussi pour les boums de nos enfants et les réceptions privées de nos collaborateurs. Nous louerons également la salle à titre privé, 3000 euros le week-end. Quant aux salles du RDC elles serviront pour nos soirées à…thème. Le cuir y sera de rigueur d’ailleurs ».
Il est vrai qu’Olivier Richefou a fait voter en conseil administration le 27 février 2015 plusieurs travaux assainissement. Celui-ci justifie cette décision incohérente en apparence : « Mais à votre avis, pourquoi on aurait désamianté le tout en 2015 aux frais du contribuable si ce n’était pas pour notre gueule? Les profs sont vraiment hypocrites dans cette histoire, ils savent que nos familles vont jouer dans ces salles dès que les enfants de bobo seront partis à l’immac. Il est hors de question que je joue avec la santé de ma famille. Vous savez ce que cela coûte des travaux assainissement? De plus lorsque que François et moi recevons nos invités, nos activités demandent de profondes respirations…« 

 

Le nouveau self
Enfin, Olivier Richefou répond au fait de ne pas avoir prévenu les enseignants qui ont appris la fermeture de leur collège par la presse : « Encore un faux procès. J’ai un emploi du temps très chargé et je ne peux pas m’occuper de tout et me déplacer pour rien, même si l’établissement en question est à deux pas du conseil départemental. La veille j’étais pris, j’inaugurai un self rénové dans un collège à 20 bornes de Laval (véridique). Entre inaugurer un self déjà ouvert depuis plus de 6 mois devant 9 personnes et affronter une équipe pédagogique qui attend de savoir ce que vont devenir les élèves, il y a des priorités. Moi j’ai choisi la bouffe… »
Publicités