La Cour des comptes dépose un rapport qui remet en cause l’efficacité de la Cour des comptes

« On coûte trop cher à l’État, nous remettons tout en cause : les lycées, les universités, les associations d’utilité publique. C’est du pognon jeté par les fenêtres ça. Il est temps de sonner le signal d’alarme et de réagir« . C’est ainsi que Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, s’exprime lorsqu’il dépose son bilan sur les frais exorbitants de la Cour des comptes.
« Entrée bientôt payante »
Pour rappel, cette vielle institution a pour objectif d’informer le Parlement, le gouvernement et les citoyens de l’état des finances d’une entreprise ou institution publique. Elle est impartiale et ne prend en considération aucune influence politique. C’est la raison pour laquelle elle décida d’étudier ses propres finances et résultats : « Un peu aussi parce qu’on se faisait un légèrement chier depuis 2 jours » affirme le Premier Président.
«Il faudra vraiment choisir entre la part de camembert ou la pomme golden»
Premier constat, les frais de bouche du personnel de la rue Cambon sont bien supérieurs à la moyenne nationale. La semaine dernière, Jean-Bérenger, secrétaire du concierge du bâtiment B12, a remarqué que de nombreux fonctionnaires travaillant à la CC pouvaient prendre jusqu’à trois desserts avec fromage au repas du midi : « La règle c’est pourtant  fromage ou dessert. On va vite remédier à ces abus. A partir du mois de mars, il faudra vraiment choisir entre la part de camembert ou la pomme golden. On doit montrer l’exemple. »
Mais selon Didier Migaud, le mal n’est pas tant dans les dépenses : « En fait, comme je l’évoquais récemment au sous-secrétaire du concierge adjoint de l’étage 3 du bâtiment C34, peu importe nos conclusions, tout le monde s’en fout de notre avis. Que ce soit les lignes à grande vitesse ou l’opération pièces jaunes, cela n’intéresse personne au final. Pendant 2 jours on s’offusque de notre rapport à la radio et dans les journaux puis mais les gens continuent quand même parce que ça emmerde tout le monde de changer les choses. Vous avez déjà entendu un rapport négatif qui a été pris en compte vous? En même temps, on n’a jamais rendu de rapport positif non plus, j’avoue« 
Un mec qui fait semblant de savoir utiliser un boulier

 

Enfin selon le Premier Président, la Cour des comptes manque cruellement de personnel : « Bah justement, j’en parlais pas plus qu’hier à la femme du secrétaire adjoint du trésorier de la boulangère du concierge de l’étage 26 du bâtiment B4, le manque de personnel commence à se faire sentir. On ne peut pas traiter toutes les affaires. Réduire la production de papier, ça peut être efficace. Par contre non, le personnel on n’y touche pas. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais en janvier, si on n’avait pas été aussi nombreux, la récolte de cagnotte pour les étrennes des 124 concierges aurait été compliquée. »
Publicités