Université Rennes II : "L’Armée de Dumbledore" veut installer de la bièraubeurre à la place de l’eau potable

« On a le sens des priorités »  affirme Fabien Lécaillé, Président du groupe de L’Armée de Dumbledore : « Face aux gobelins de l’administration et aux politiciens mangemorts, sorciers et moldus, il faut savoir lutter contre avec des armes de points. La bière Bièraubeurre nous paraissait être l’arme ultime entre deux T .D. Une sorte de potion magique du jeudi soir que l’on souhaite étendre à notre quotidien.« 
« Parce que la voie neuf ¾, elle va pas se construire comme ça mes petits moldus »
Rappel des faits : l’année dernière la liste de l’Armée de Dumbledore est élue aux élections étudiantes de l’Université de Rennes II 2ème avec 27,77 % des suffrages exprimés (véridique : http://bit.ly/1o0CG62). Il relance l’opération cette année en se représentant contre les chargés de T.D qui ont rallié le Recteur Voldemort (moins véridique). Mais depuis 1 an, les projets pourtant lancés n’ont pas vraiment aboutis : »On remarque que les promesses des candidats n’ont pas été tenues, comme l’achat d’un choixpeau magique. » affirme Justine, étudiante en Géographie trans-dismentionnelle : « C’est bien beau d’être élu, mais faut se tirer le balai des fesses Parce que la voie neuf ¾, elle va pas se construire comme ça mes petits moldus  C’est pas en picolant des bièreaubeurre pendant la 3ème mi-temps de Quidditch qu’on va faire évoluer les choses »

« Allez une dernière et après Zou, on va en T.D »

 

Et pourtant suite à cette dernière remarque, les élus de l’Armée de Dumbledore ont décidé  de distribuer de la bièreaubeurre dans l’Université à la place de l’eau potable . Pourquoi les étudiants ont choisi cette sorte de bière ? : « On a d’abord pensé à la Bonnet rouge » déclare Simon, étudiant spécialisé dans la sexualité socio-affective des Mangemorts :  » Mais elle faisait trop communiste. On n’est pas non plus des Bretons qui luttent contre des portiques. La bièreaubeurre était un bon compromis. Les étudiants auront tout le week-end pour la digérer. »
Malheureusement ce qui semble être une bonne initiative pourrait amener à une scission au sein même de la jeune liste étudiante : »Certains élus, d’origine normande ou mayennaise, souhaitent que la bièreaubeurre soit sans sel. C’est inadmissible, cela n’a aucun goût, de plus on aura jamais les moyens de créer des doubles tuyaux. L’argent ne pousse pas comme par magie dans les arbres« .

« Encore une propagande de Hipsters ça »

 

Les enseignants craignent quant à eux une sérieuse montée du taux de cholestérol chez les étudiants qui ont déjà un rythme de vie décriée. Une pinte de bièreaubeurre serait équivalente à 5 kouign aman. Si les étudiants enchaînent les verres, ils risquent de ressembler au bout d’un an à un étudiant de Poufsouffle ou à un joueur du Stade Rennais.
Enfin selon quelques étudiants club des Serpentar, cette mesure sociale ne serait que purement démagogique et mènerait tout droit les étudiants dans l’antre de la rue de la ssssssssssssoifeuh.

 

Publicités